Marre ! Marre de cette année pourrie. Marre, déjà, de celle qui s’annonce sur la même inertie. Marre des discours. Marre des ambiances. Marre ! Et pourtant, tout n’aura pas été si charbonneux. La musique, notamment, fut parfois belle. Très belle. Un baume. Avec quelques habitués tant au niveau du prog-rock (Lazuli, Neal Morse, Marius Duda, The Flower Kings) que du folk-rock bien troussé (Indigo Girls, Mary Chapin Carpenter, Lucinda Williams, Bruce Springsteen). Des surprises évidemment, comme le retour de Pure Reason Revolution après dix années d’absence, ou le nouveau Blackfield qui ne fera, à coup sûr, pas l’unanimité. Des déceptions évidemment, sur lesquelles nous ne reviendrons pas ou des retards à l’allumage comme le nouvel album de Steven Wilson, The Future Bites, repoussé de plus de six mois et qui devrait arriver dans les bacs en janvier, ou le cinquième volet Excalibur de Alan Simon prévu dorénavant en février.

Et en parlant de Alan Simon, je ne saurai trop vous conseiller le prochain numéro de Crossroads, la revue de l’ami Christophe Goffette, qui est revenu du diable vauvert en format mook. Pour ce numéro 100, près de 24 pages seront consacrées au compositeur breton dont un long portrait orchestré par votre serviteur ainsi qu’une rétrospective sur les musiques de films balancées dans l’univers de la légende arthurienne : une bonne idée de cadeau de Noël même en retard !

Côté cinéma et séries, profil bas. Pas grand chose à se mettre sous la dent, l’année 2020 aura été l’occasion de réviser quelques classiques même si une poignée de films émergent comme le merveilleux Soul de Pete Docter pour les studiod Pixar, le très solide Cas Richard Jewell de l’imperturbable Clint Eastwood, le Tenet si clivant de Christopher Nolan ou Mank de David Fincher malgré un fond de sauce au sale goût de révisionnisme historique. On n’oublie évidemment pas Albert Dupontel, le duo Kervern-Delepine, la bizarrerie de Charlie Kaufman… Rien de suffisant pour effectuer un classement digne de ce nom malgré tout ! Et pour les séries, rien de plus en vérité. On retiendra malgré tout les excellentes The Outsider (HBO), Gangs of London (Starzplay) ou Le Jeu de la Dame (Netflix) sans passer la saison 2 tonitruante du Mandalorian (Disney +).

Bref, 2021 est enfin là avec son lot d’incertitudes mais aussi d’attentes, nombreuses côté cinoche en espérant que les salles puissent rouvrir et que Disney n’ait pas profité de l’occasion pour tuer un système en déréliction. Et puis sur le versant de la musique, plein de bonnes choses à se mettre entre les oreilles histoire de patienter en attendant mieux. Toujours.

LE MEILLEUR 2021 à toutes et à tous !

CYRILLE DELANLSSAYS

Meilleurs albums Prog-Rock

1. Lazuli – Le Fantastique Envol de Dieter Bhöm    lire la chronique
2. Lunatic Soul – Through Shaded Woods   lire la chronique
3. Neal Morse – Sola Gratia    lire la chronique
4. Long Distance Calling – How Do We Want To Live?   lire la chronique
5. The Pineapple Thief – Versions of the Truth    lire la chronique
6. Nick D’Virgilio – Invisible    lire la chronique
7. The Flower Kings Islands    ⇒ lire la chronique
8. Fish – Welschmertz    ⇒ lire la chronique
9. Simon Collins Becoming Human    lire la chronique
10. Rikard Sjöblom’s Gungfly – Alone Together   ⇒ lire la chronique
10. Pure Reason Revolution – Eupnea   ⇒ lire la chronique

Également conseillés :

Mariusz Duda – Lockdown Spaces    lire la chronique
Magenta– Masters of Illusion   lire la chronique
John Petrucci – Terminal Velocity   lire la chronique
Steve Thorne – Levelled: Emotional Creatures part 3   lire la chronique
Gazpacho – Fireworker    ⇒ lire la chronique
Kaleidoreal – Love’s Bright Light   ⇒ lire la chronique
Airbag A Day at the Beach   ⇒ lire la chronique
Tim Bowness – Late Night Laments    ⇒ lire la chronique
Three Colours Dark – The Science of Goodbye    ⇒ lire la chronique
Pattern Seeking Animals – Prehensile Tales   lire la chronique
Kansas – The Absence of Presence    ⇒  lire la chronique
IOEarth– Aura    ⇒ lire la chronique
The Tangent – Auto Reconnaissance    ⇒ lire la chronique
Rick Wakeman – The Red Planet   lire la chronique

Playlist du TOP 2020

Artiste/Groupe 2020

Mariusz Duda : Through Shaded Woods (Lunatic Soullire la chronique) + Lockdown Spaces (lire la chronique) + Lost’n’Found DVD (Riverside – lire la chronique)

DVD / Blu-ray 2020

1. Riverside – Lost’n’Found live in Tilburg    ⇒ lire la chronique
2. Neal Morse Band– The Great Advendtour    ⇒ lire la chronique

Come Back 2020

Pure Reason Revolution Eupnea (après 10 ans)  lire la chronique

Révélations / Nouveautés 2020

Nick D’Virgilio – Invisible (2e album)    ⇒ lire la chronique

Artwork 2020

1. The Flower Kings Islands  (by Roger Dean)  ⇒ lire la chronique
2. Lazuli – Le Fantastique Envol de Dieter Bhöm    lire la chronique
3. Pattern Seeking Animals – Prehensile Tales   lire la chronique
4. The Pineapple Thief – Versions of the Truth    lire la chronique

CD Live 2020 (hors DVD/BR)

Flying Colors Third Stage Live in London   lire la chronique
Neal Morse Band– The Great Advendtour    ⇒ lire la chronique

Label 2020

Inside Out
(The Neal Morse Band, Leprous, Dream Theater, Banco Del Mutuo Soccorso, The Flower Kings, Steve Hackett, Nad Sylvan etc.)

InsideOut

Meilleurs albums Rock, Folk etc.

1. Kevin Costner & Modern West – Yellowstone    lire la chronique
2. Mariana Semkina  – Sleepwalking    lire la chronique
3. Blackfield – For the Music    lire la chronique
4. Mary Chapin Carpenter – The Dirt and the Stars  ⇒ lire la chronique
5. Indigo Girls – Look Long  lire la chronique
6. Deep Purple – Whoosh!  ⇒ lire la chronique
7. Bruce Springsteen – Letter to You   lire la chronique
8. Lucinda Williams – Good Souls Better Angels  ⇒ lire la chronique
9. Blues Pills – Holy Moly lire la chronique
10. Moby – All Visible Objects    lire la chronique

Playlist du TOP Rock, Folk etc. 2020

Stéphane MAYÈRE

1. Wobbler – Dwellers of the Deep    ⇒ lire la chronique
2. Lazuli – Le Fantastique Envol de Dieter Bhöm   lire la chronique
3. Windom End – Perspective View    ⇒ lire la chronique
4. Alcantara – Solitaire    ⇒ lire la chronique
5. Abel Ganz – The life of the honey bee and other moments of Clarity    ⇒ lire la chronique
6. Rikard Sjoblöm’s Gungfly – Alone Together   ⇒ lire la chronique
7. Millenium – The Sin    ⇒ lire la chronique
8. Kaprekar’s Constant – Depht of Fields    ⇒ lire la chronique
9. Briand Boursin Rohr – The View Inside    ⇒ lire la chronique
10. I Am the Manic Whale – Things Unseen   ⇒ lire la chronique

Stéphane ROUSSELOT

1. Pendragon – Love Over Fear   ⇒ lire la chronique
2. Fish – Welschmertz    ⇒ lire la chronique
3. Fates Warning – Long Day Good Night    lire la chronique
4. Brad Meldhau – Suite: April 2020    ⇒ lire la chronique
5. Rick Wakeman – The Red Planet    ⇒ lire la chronique
6. Sanguine Hum – A Trace of Memory   ⇒ lire la chronique
7. Aaron Parks – Little Big II: Dreams of a Mechanical Man   ⇒ lire la chronique
8. Joe Satriani – Spaceshifter   ⇒ lire la chronique
9. Voivod – Lost Machine   lire la chronique
10. Patron – Patron    ⇒ lire la chronique

Votre avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.