bannière www.bdelanls.fr - Création et refonte de site internet
Lee Abraham - Harmony/Synchronicity
4.0Note Finale

Il revient, et il n’est pas content. C’est ce qui vient à l’esprit en écoutant les premiers riffs sombres d’intro de “The World Is Falling Down“, le premier titre d’Harmony / Synchronicity, le nouvel album de Lee Abraham. Ecrit et réalisé en 2 mois pendant l’urgence du confinement britannique, le disque est bien évidement centré sur la pandémie, et tout la folie sociétale qui s’est emparé du sujet : les réactions exacerbées des médias, des politiques ou des populations face au confinement ou à la maladie sont ici les thèmes principaux. Comme souvent avec Abraham, Comatose faisant figure d’exception, c’est la valse des chanteurs derrière le micro. Ici se succèdent Stu Nicholson (Galahad), l’inévitable Pete Jones (Camel, Tiger Moth Tales, Red Bazar), Mark Spencer (Galahad), Marc Atkinson (Riversea, Moon Halo) et Simon Godfrey (Tinyfish). Le martèlement des fûts a été confié à Gerald Mulligan (Credo), Lee Abraham s’occupant du reste (claviers, basse, guitare, écriture, production, mastering…) A noter que la pochette, sorte d’onde circulaire, est l’œuvre de Robin Armstrong (Cosmograf).

Dans le plus pur style léché habituel d’Abraham, le disque va mixer diverses influences pour au final proposer un disque de néoprog où comme d’habitude les mélodies semblent couler toutes seules. “The World Is Falling Down” avec sa rythmique sèche et sa guitare nerveuse pourrait aisément se trouver sur un album de Galahad, d’autant que la voix si particulière de Nicholson illustre le morceau. Par rapport à Galahad, la guitare se fait parfois très violente pour illustrer le propos. Ces variations autour de la pandémie se retrouvent dans “Rise Again” ou “Hearing The Call” avec des couleurs différentes tant à cause du chant, œuvre de Marc Atkinson sur “Rise Again”, qui va sonner très Riversea, que de Mark Spencer sur “Hearing The Call” qui flirte lui avec un prog-métal low tempo dans sa première section, avec une voix qui rappellera parfois Jakub Roszak (Retrospective). D’ailleurs le chant est très présent sur ce titre, long de 11 min qui offre également quelques morceaux de bravoure guitaristiques. De son coté Marc Atkinson, chanteur à la voix de velours, officie sur deux titres :  “Never Say Never” qui rappellera le côté pop de Marillion (Holidays In Eden), tandis que la ballade “Rise Again” évoquera indubitablement la douceur mélodique de Riversea. Alors qu’on a évoqué le nombre de chanteurs différents, Abraham glisse un instrumental, “Misguided pt2” en milieu d’album. Celui-ci, plutôt métallique également, fait suite au “Misguided” présent sur Distant Days en 2014. Ici c’est le Porcupine Tree de Deadwing qui n’est pas très loin. A l’opposé, la ballade soft “Stay”, magnifiquement chantée par Pete Jones renvoie au côté le plus pop du néo-progressif. La mélodie se fait beaucoup plus simple, dans un style que les détracteurs de Phil Collins aiment bien dénigrer… mais qui colle parfaitement au thème du morceau évoquant les souvenirs de moments plus agréables que la période actuelle. Le dernier titre, “Harmony/Synchronicity“, nous emporte dans un style AOR typique de l’écurie Frontiers, dans la lignée de l’album Colours que Abraham nous avait concocté en 2017. Toutefois, l’AOR pur laisse à mi-parcours la place à un break progressif servi par une guitare en apesanteur, qui rend le morceau aérien tout en en ralentissant le tempo.

S’il n’atteint pas les sommets de Comatose, ce disque, réalisé dans des conditions particulières, est un disque réussi, dans la lignée de Distant Days ou des morceaux courts de Seasons Turn.  Il y a franchement pire comme pedigree.

LEE ABRAHAM – HARMONY/SYNCHRONICITY

Lee Abraham - Harmony-Synchronicity (2020)

Titre : Harmony/Synchronicity
Artiste : Lee Abraham

Date de sortie : 2020
Pays : Angleterre
Durée : 48’02
Label : Festival Music

Setlist

1. The World Is Falling Down (7:09)
2. Stay (5:44)
3. Hearing the Call (11:51)
4. Misguided (Pt. 2) (7:14)
5. Never Say Never (5:26)
6. Rise Again (3:40)
7. Harmony/Synchronicity (6:58)

Line-up

– Lee Abraham / guitar, bass, keyboards, piano, production

With:
– Gerald Mulligan / drums
– Mark Spencer / vocals
– Stu Nicholson / vocals
– Marc Atkinson / vocals
– Simon Godfrey / vocals
– Peter Jones / vocals

Votre avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.