bannière www.bdelanls.fr - Création et refonte de site internet
Steve Lukather - I Found the Sun Again
3.8Note Finale

Huit ans après Transition (2013) revoici l’ami Steve Lukather et sa MusicMan sur le dos ou plutôt dans les mains (c’est plus pratique). Avec I Found the Sun Again, le guitariste signe ce qu’il qualifie d’ores et déjà comme son dernier album solo. Rien que ça. Après un dernière tournée de Toto, « 40 Trips Around the Sun » qui s’est soldée par un clash en bonne et due forme et un rendez-vous chez les avocats, la parution de son autobiographie « The Gospel According To Luke » qui reçut un bel accueil à la fois critique et public – à tel point qu’une suite est à l’étude – la sortie de ce nouvel album profite également d’une situation sanitaire qui lui aura laissé la possibilité de potasser ses gammes. Et des gammes il en a bouffé le Luke mais sans jamais en faire le plat principal ni la raison d’une indigestion de notes où la quantité se substituerait à la qualité. Avec Steve Lukather, nous sommes plus proche d’un Larry Carlton (avec qui il a collaboré lors d’une célèbre tournée) et d’un blues californien rutilant que d’une machinerie pour triple croches au taquet. Si l’ombre de Toto plane parfois sur les ambiances de l’album, c’est surtout par le concours de Joseph Williams sur plusieurs morceaux et notamment le très Beatles « Run to Me » (avec Ringo Starr à la batterie pour enfoncer le clou) alors que ce dernier sort au même moment son propre album solo (Denizen Tenant) avec… Steve sur la liste des invités. Un chassé-croisé plutôt festif avec également son acolyte David Paich et Greg Bissonette qui joua des baguettes avec Lukather sur ses projets solo, Toto et Los Lobotomys. Réunion de famille en quelque sorte. Plutôt en forme. Avec huit titres dont trois reprises (« Bridge of Sighs » de Robin Tower, « The Low Spark of High-Heeled Boys » de Traffic et « Welcome to the Club » de Joe Walsh), le guitariste offre un florilège qui ne se la pète jamais, joue solide, droit, et balance quelques beaux moments instrumentaux. Rien qui renverse la table mais suffisamment pour passer un moment chaleureux en très bonne compagnie. Et ça, c’est déjà un beau cadeau.

ENGLISH VERSION

Eight years after Transition (2013) here is Steve Lukather and his MusicMan on his back, and in his hands (it’s more practical). With I Found the Sun Again, our friend signs what he already qualifies as his last solo album. Just that. After a last tour of TOTO, “40 Trips Around the Sun” which ended in clash and a meeting with lawyers, the publication of his autobography “The Gospel According To Luke” which received a warm welcome at the same time. critical and public – so much so that a sequel is being studied – the release of this new album also takes advantage of the health situation, leaving it the possibility of improving its ranges. And of the scales he ate the Luke, but never made them the main course or the reason for an indigestion of notes where quantity would replace quality. With Steve Lukather, we’re closer to Larry Carlton (with whom he collaborated on a famous tour) and gleaming Californian blues than to a triple eighth note machine on the cleat. If the shadow of Toto sometimes hangs over the moods of the album, it is above all thanks to the help of Josepha Williams on several songs and in particular the very Beatles “Run to Me” (with Ringo Starr on drums to drive the point home ) while the latter at the same time released his own solo album (Denizen Tenant) with the guitarist on the guest list. Rather festive crossover with also his accolyte David Paich and Greg Bissonette who played chopsticks has also played with Lukather on his solo projects, Toto and Los Lobotomys. Family reunion in a way. Rather in good shape. With eight tracks including three covers (“Bridge of Sighs” by Robin Tower, “The Low Spark of High-Heeled Boys” by Traffic and “Welcome to the Club” by Joe Walsh, the guitarist offers an anthology that never fades. , plays solid, straight, and offers some beautiful instrumental moments. Nothing to knock the table upside down but enough to have a warmy moment in very good company. And that is already a beautiful gift.

STEVE LUKATHER – I FOUND THE SUN AGAIN

Steve Lukather - I Found the Sun Again (2021)

Titre : I Found the Sun Again
Artiste : Steve Lukather

Date de sortie : 2021
Pays : États-Unis
Durée : 61’42
Label : Mascott Label

Setlist

1. Along For The Ride 4:56
2. Serpent Soul 4:55
3. The Low Spark Of High Heeled Boys 10:36
4. Journey Through 5:55
5. Welcome To The Club 5:57
6. I Found The Sun Again 6:18
7. Run To Me 3:19
8. Bridge Of Sighs 8:24

Line-up

– John Petrucci / guitar
Guests :

Greg Bissonette, Jeff Babko, Jorgen Carlsson, John Pierce, David Paich, Joseph Williams, Ringo Starr

Votre avis

A propos de l'auteur

Cyrille Delanlssays

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.