bannière www.bdelanls.fr - Création et refonte de site internet

The Pineapple Thief
22-26 avril 2021

Les temps sont durs pour tout le monde et celui de la “musique” n’échappe pas à la règle. Après la sortie de leur dernier album, Versions of the Truth, en 2020, The Pineapple Thief espérait pouvoir défendre cette nouvelle poignée de titres sur scène. Mais la pandémie en a voulu autrement. Le groupe a dû se rendre à l’évidence et rester dans les paddocks. Les projets de tournée(s) furent ainsi remisés au placard en attendant des jours meilleurs. Quoique. Après plusieurs mois, Bruce Soord et ses comparses commençaient à sérieusement taper du pied d’impatience. L’idée à alors germé de filmer un live et de le retransmettre dans les meilleures conditions, “à distance“. Mais pas n’importe lequel : « Nous savions tous que nous ne voulions pas simplement tourner un film de nous, debout sur scène, en train de regarder une pièce vide. Nous voulions quelque chose de spécial, quelque chose de «cinématographique». Donc, avec George Laycock (de Blacktide Phonic / Visual qui a filmé tous nos clips récents), nous avons élaboré un plan. C’était beaucoup de travail pour un spectacle. Mais ça en valait la peine. Et c’était génial de jouer à nouveau ensemble, dans la même pièce. Nous avons fini par créer quelque chose d’unique et de très, très spécial dont je suis fier. J’ai hâte que les gens le voient. »

Gavin Harrsion ajoute : « Nothing But The Truth est un moment fort pour le groupe en termes de performances capturées. Après de nombreux mois de planification et de répétition, nous sommes allés dans un studio de premier plan et avons enregistré le spectacle que nous étions censés faire à l’époque de la COVID. Filmé et enregistré avec la plus haute qualité dans des conditions contrôlées, il représente le groupe et les chansons d’une manière si différente d’un «concert live» ou d’un «album live». Nous avons vraiment apprécié le processus de création et espérons que vous apprécierez cet événement unique très spécial. »

Dont acte. Le concert déploie treize titres dont, évidemment, une bonne partie du dernier album avec des versions habitées et énergiques de “Versions of the Truth“, “Demons” ou “Driving Like Maniacs“. Mais Your Wilderness (2016) et Dissolution (2018) ne sont pas oubliés et l’on passe “In Exile“, “White Mist” ou “The Final Thing on My Mind” avec l’assurance d’un groupe en pleine osmose et l’envie d’en découdre sur des lignes mélodiques qui vous balayent d’entrée. La rythmique entraînée par Gavin Harrison et Jon Sykes claque comme jamais alors que les claviers de Steve Kitch enveloppent le tout avec une subtilité qui n’emprunte jamais le chant d’un Bruce Soord parfaitement à son aise. On pourra toujours regretter le manque de mise en scène mais la réalisation et le montage s’avèrent d’excellente tenue avec la mise en avant de chaque protagoniste sans phagocyter qui que ce soit. Le groupe avant tout. Et c’est bien là que tout se joue. Avec un son nickel, on finira par regretter la durée de l’ensemble, moins d’une heure et demie. Pinailler. Car c’est déjà beaucoup en ces temps de disette mais trop peu en regard de la qualité proposée. Alors n’hésitez pas à tenter l’expérience car on ne le répètera jamais assez, mais The Pineapple Thief reste à ce jour l’un des meilleurs emblèmes du genre. Et au delà.

Photos : Greg Holland

Setlist

Versions of the Truth
In Exile
Warm Seas
Our Mire
Demons
Driving Like Maniacs
Someone Pull Me Out of Here
Break It All
White Mist
Out Of Line
Wretched Soul
Threatening War
The Final Thing on my Mind

TPT-NBTT-Band-1024x1024 (1)
Votre avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.