Piano Blues
3.8Note Finale

Piano Blues est l’un des sept films de la série “Le Blues” initiée par Martin Scorsese à l’occasion de l’année du blues. Les sept cinéastes (Mike Figgis, Wim Wenders, Martin Scorsese, Richard Pearce, Charles Burnett, Marc Levin et Clint Eastwood) se réunirent autour d’une passion commune : le Blues. Quoi de plus logique comme choix ? Au fil de sa filmographie, Clint Eastwood a toujours fait preuve de son amour de la musique, avec des collaborations fructueuses (John Williams, Michel Legrand, Lalo Shiffrin, Lennie Niehaus), des thématiques centrées (Honkytonk Man, Bird), des références appuyées (John Mercer) et une implication de plus en plus affirmée au fil des années puisqu’il écrira quelques thèmes (Impitoyable, Sur la Route de Madison) avant de sauter le pas et de composer les B.O. de Mémoires de nos Pères, Grace is Gone (réalisé par James C. Strouse), L’Échange, Au-Delà et J.Edgar. Alors qu’il a longtemps pratiqué le piano et que son affection pour le jazz ne s’est jamais démenti, c’est donc en vrai connaisseur qu’il aborde pour la première fois l’exercice du documentaire. En ressort beaucoup d’émotion, notamment un moment de complicité exceptionnelle avec Ray Charles. L’objectif du film de transmettre (une fois encore) l’amour du blues est en tout cas atteint, par ses images d’archives, rares et ce bonheur à la fois sincère et naturel de titiller la muse.

ENGLISH VERSION

PIANO BLUES

Piano Blues is one of the seven films in the series “The Blues” initiated by Martin Scorsese on the occasion of the Year of the Blues. The seven filmmakers (Mike Figgis, Wim Wenders, Martin Scorsese, Richard Pearce, Charles Burnett, Marc Levin and Clint Eastwood) came together around a common passion: the Blues. What could be a more logical choice? Throughout his filmography, Clint Eastwood has always shown his love of music, with fruitful collaborations (John Williams, Michel Legrand, Lalo Shiffrin, Lennie Niehaus), focused themes (Honkytonk Man, Bird), strong references (John Mercer) and an increasingly assertive involvement over the years as he wrote a few themes (Unforgiven, The Bridges of Madison County) before taking the plunge and composing the soundtracks of Flag of our Fathers, Grace is Gone (directed by James C. Strouse), Changeling, Hereafter and J.Edgar. Although he has been playing the piano for a long time and his affection for jazz has never wavered, it is therefore as a true connoisseur that he approaches the documentary exercise for the first time. The result is full of emotion, notably a moment of exceptional complicity with Ray Charles. The film’s objective of transmitting (once again) the love of the blues is in any case achieved, through his rare archive images and the sincere and natural pleasure of titillating the muse.

Piano Blues - Clint Eastwood (2003)

Titre : Piano Blues
Titre original : Piano Blues

Réalisé par : Clint Eastwood
Avec : Marcia Ball, Dave Brubeck, Ray Charles, Jay McShann, Pinetop Perkins, Dr. John, Little Richard, Fats Domino, Clint Eastwood…

Année de sortie : 2003
Durée : 85 minutes

Scénario : Peter Guralnick
Montage: Dave Frediani
Image : Vic Losick

Nationalité : États-Unis
Genre : Documentaire

Synopsis : Clint Eastwood nous fait partager la passion qu’il a toujours éprouvée pour le blues et le piano, un instrument dont il joue lui-même. Son parcours croise les routes de légendes vivantes comme Ray Charles, Fats Domino, Little Richard et Dr. John...

Votre avis

A propos de l'auteur

Cyrille Delanlssays

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.