The Samurai Of Prog - Toki No Kaze
4.8TOP 2019

Si graphiquement on est en terrain connu avec cette nouvelle pochette signée Ed Unitsky pour Samurai Of Prog, le titre japonais de ce nouvel opus des Samurai interpelle.  En fait ce japonisme est un hommage à Miyazaki, le créateur de dessins animés japonais à qui l’album est consacré.

Le livret est parsemé d’illustration renvoyant à son univers et qui côtoient celles d’Unitsky. Les titres eux-mêmes, sont des références aux œuvres de Miyazaki : “Au Contraire” pour Porco Rosso, “A Tear In The Sunset” pour le Château dans le ciel ou “The Spirit Around Us” pour Princesse Mononoké. Autour du trio habituel Marco Bernard (basse), Kimmo Pörsti (batterie) et Steve Unruh (violon, flûte, guitare acoustique, chant…), on retrouve également une liste d’invités pléthoriques (David MyersMarek ArnoldAntony Kalugin, Elisa Montaldo ou encore Alessandro di Benedetti), les compositions étant comme souvent largement ouvertes à l’extérieur du trio fondateur (David Myers pour “Fair Play“, Antony Kalugin pour “The Bicyle Ride” ou Elisa Montaldo qui signe deux titres : “Nausicaa E I Custodi Della Vita” et “La Magia E La Realta“).

La musique présentée est très symphonique, avec énormément de travail au niveau des orchestrations et l’apport de cuivres qui colore les compositions dans un style presque néoclassique.  On sent que cette musique est conçue comme une bande originale des œuvres qu’elle illustre. Pour preuve l’instrumental “A Tear In The Sunset” à la fois très mélodique et très syncopé ou le majestueux “The Spirit Around Us“.  L’album alterne les titres instrumentaux vraiment conçus comme une illustration de l’univers de Miyazaki (“A Tear In The Sunset“, le beau duo piano/flûte de “Fair Play“, “Zero” illustrant Le vent se lève, le très cinématique “Au Contraire“…) et d’autres chantés en anglais, en italien ou même en japonais. Les titres instrumentaux, les plus nombreux, rappellent parfois le Snow Goose de Camel par leur richesse et leur délicatesse, mélange de nappes de claviers associées à des instruments classiques (cor, trompette, violon) ou jazz (saxo…) Quelques titres sont vraiment magnifiques comme “The Never Ending Line“, avec en particulier un Marek Arnold qui ne touche pas terre et qui fait décoller la mélodie au son de son saxo. “Reality“, composé par Yuko Tomiyama, et chanté en japonais est comme le précédent plus centré sur la vie de Miyazaki que sur son œuvre. C’est un titre qui tourne entièrement autour d’arrangements orchestraux en dialogue piano/orchestre, comme un concerto classique. Autre curiosité, “Think Green” le titre illustrant Ponyo : ici c’est le jazz-rock de Weather Report qui surgit des claviers et de la composition de Michele Mutti. Les deux titres chantés en italien par Elisa Montaldo, apportent une touche RPI, tant sur l’enfantin “Nausicaa” et que sur le majestueux “La Magia E La Realta” (illustrant le voyage de Chihiro). Ce dernier est un bijou de finesse et de délicatesse.

Toki No Kaze n’est pas un album forcément facile à décrire, entre progressif symphonique haut de gamme et musique de film. 5 titres chantés sur 12, dont deux seulement en anglais et un seul interprété par Steve Unruh. C’est un disque qui tranche avec les productions précédentes des Samurai, mais qui excelle dans le genre symphonique à arrangements somptueux. Si vous connaissez les films de Miyazaki, les images défileront devant vos yeux à l’écoute tellement les compostions et l’interprétations collent à l’univers du cinéaste.

Pour qui adhère au concept et au style, c’est un must et un des tous bons albums de progressif symphonique jamais écrit.

THE SAMOURAI OF PROG – TOKI NO KAZE

The Samurai Of Prog - Toki No Kaze (2019)

Titre : Toki No Kaze
Artiste : The Samourai of Prog

Date de sortie : 2019
Pays : International
Durée : 74’46
Label : Seacrest Oy

Setlist

1. A Tear in the Sunset (8:07)
2. Fair Play (2:34)
3. Zero (7:40)
4. The Never-Ending Line (4:55)
5. Au Contraire (5:07)
6. Reality (9:24)
7. The Bicycle Ride (4:36)
8. Castle Blue Dream (7:38)
9. The Spirits Around Us (5:59)
10. Nausicaa e i Custodi della Vita (5:48)
11. Think Green (6:30)
12. La Magia è la Realtà (6:20)

Line-up

– Marco Bernard / Rickenbacker bass
– Kimmo Pörsti / drums and percussion
– Steve Unruh / vocals, violin, flute, guitars

with:
– Octavio Stampalìa / keyboards
– Marc Papeghin / French horn, trumpet
– Kari Riihimäki / guitars
– Pablo Robotti / guitars
– Elisa Montaldo / keyboards, vocals
– Ruben Alvarez / guitars
– José Medina / orchestration
– Danilo Sesti / keyboards
– Fran Turner / guitars
– Kenrou Tanaka / guitars
– Oliviero Lacagnina / keyboards
– Luca Scherani / keyboards
– Marcella Arganese / guitars
– Alice Scherani / vocalization
– Yuko Tomiyama / vocals, keyboards
– Alan Kamran Shikoh / guitars
– Roberto Vitelli / Taurus pedal
– Alessandro di Benedetti / keyboards
– Federico Tetti / guitars
– Daniel Fäldt / vocals
– Antony Kalugin / keyboards
– Marek Arnold / sax
– Sergio Chierici / keyboards
– David Myers / piano
– Massimo Sposaro / guitars
– Michele Mutti / keyboards
– Michele Marinini / vocals

VOTRE AVIS :

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.