Kompendium - Beneath The Waves
4.5Note Finale

Quatre années auront été nécessaires à Rob Reed pour arriver au bout de ce projet accouché sous le nom de Kompendium. Décidément infatigable, le gallois a monté ici un supergroupe, avec un casting impressionnant pour servir une musique d’un symphonisme encore jamais atteint avec Magenta. A ce symphonisme s’ajoute, grâce à la présence de Troy Donockley et de ses flutes et cornemuses irlandaises, une touche celtique identitaire que ne renierait pas Iona ou Alan Simon.

Supergroupe disais-je car en plus du noyau dur du Magenta de l’époque (Rob Reed, Christina Booth et Chris Fry), sont conviés ici aux guitares S.Hackett, F. Dunnery, J. Mitchell et N. Barrett entre autres, au stick N. Beggs, aux fûts G.Harrison, au sax Mel Collins et enfin quelques vocalistes ayant œuvrés dans des comédies musicales comme S.Balsamo (Jesus Christ Superstar) ou Angharad Brinn ainsi que des chanteurs et chanteuses lyriques. Tout ce beau monde est également accompagné par un chœur et un orchestre classique, ces deux derniers éléments ajoutant une profondeur et une touche chaude, chaleureuse, impossible à obtenir autrement avec des instruments synthétiques ou des samples. Beneath The Waves narre la légende d’un pécheur irlandais qui raconte avoir retrouvé son épouse suicidée pendant une tempête en mer. L’objet lui-même, comme les productions Seven Reizh, impose le respect : le format est inhabituel, digipack taille 45 tours (vous savez, ces singles mp3 que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaitre) avec CD et DVD, ce dernier incluant des versions High Definition et des clips promotionnels.

Dès le premier titre, “Exordium“, le charme opère, entre envolées lyriques splendide, montées en puissance et jeu de guitare à fleur de peau (ici de Barrett), le tout avec cette touche celtique inimitable de Donockley. Tout de suite la musique envahi l’espace, prend une ampleur folle, grâce en particulier à la richesse des arrangements et de l’orchestre accompagnateur. Cette ampleur se retrouve sur pas mal de titres comme “The Storm” ou “Mercy Of The Sea” ou le chant presque féminin de Balsamo atteint des sommets. Quelques pauses avec “Lilly” par exemple ou guitare classique d’Hackett et violoncelle permettent à l’auditeur de souffler avant de retrouver un souffle épique. Globalement la marque de fabrique du CD est la qualité des arrangements et du chant. L’alternance Balsamo/Brinn/Booth (“One Small Step“) ou le chant en duo (“Reunion“) avec les chanteurs lyriques (certains passages d’”Exordium” ou “Il Tempo E Giunto“) donnent à l’ensemble une richesse folle. Le tout est superbement accompagné par une flopée de guitaristes tous plus inspirés les uns que les autres, et un Reed impérial assurant l’ensemble des claviers. L’album vous emportera rapidement sur les flots et les images vont spontanément s’imprégner dans votre esprit, comme un film qui se déroulerait dans votre tête.

KOMPENDIUM – BENEATH THE WAVES

Kompendium - Beneath the Waves (2012)

Titre : Beneath the Waves
Artiste : Kompendium

Date de sortie : 2012
Pays : Angleterre
Durée : 67’14
Label : –

Setlist

1. Exordium (8:55)
2. Lost (6:05)
3. Lilly (4:05)
4. Mercy Of The Sea (6:11)
5. The Storm (11:03)
6. Beneath The Waves (5:51)
7. Sole Survivor (3:26)
8. Alone (5:07)
9. Il Tempo ? Grunto (3:08)
10. A Moment Of Clarity (4:17)
11. One Small Step (3:21)
12. Reunion (5:45)

Line-up

– Rob Reed / keyboards
– Steve Balsamo / vocals
– Steve Hackett (Genesis) / nylon guitar
– Gavin Harrison (Porcupine Tree) / drums
– Nick Beggs (Steve Hackett Band, Kajagoogoo) / chapman stick
– Troy Donockley (Nightwish, Bad Shepherds) / uilleann Pipes, whistles
– Nick Barrett (Pendragon) / guitar
– Neil Taylor (Tears for Fears, Robbie Williams) / guitar
– Jakko Jackzyk (20th Century Schizoid Band) / guitar
– Francis Dunnery (ex It Bites) / guitar
– John Mitchell (It Bites, Frost*) / guitar
– Mel Collins (King Crimson, Camel) / sax
– BJ Cole (Elton John, David Gilmour) / pedal steel guitar
– Chris Fry (Magenta) / guitar
– Christina Booth (Magenta) / backing vocals

Synergy vocals by: Shan Cothi, Rhys Meirion, Barry Kerr, Chris Fry, Hywel Maggs and Christina Booth

With: The English Chamber Choir conducted by Guy Protheroe, the London Session Orchestra conducted by Dave Stewart plus renowned opera singers Rhys Meirion and Shan Cothi – and introducing the vocal talents of Angharad Bryn in the role of Lily