Big Big Train - Grand Tour
4.5TOP 2019

Depuis 2012, Big Big Train aura enquillé six albums ce qui tendra à démontrer, pour les plus sceptiques, que nos amis restent un étendard prolixe, prompt à mener ses projets systématiquement dans le haut du panier prog-rock. Pour le coup, Grand Tour poursuit cette trajectoire impeccable, en digne successeur des succès de Folklore (2016) et Grimspound (2017).

En conservant son focus historique dans le concept général (le voyage pour se découvrir et plus globalement la décadence de Rome), Big Big Train se concentre une nouvelle fois sur son line-up épatant : David Longdon (chant), Rachel Hall (violon), Danny Manners (claviers), Greg Spawton (basse), Nick D’Virgilio (batterie), Dave Gregory (guiatre) et Rikard Sjöblom​ (guitares, claviers) composent ainsi le noyau dur d’un groupe qui n’hésite pas à s’entourer d’une large section de cordes et de cuivres. Cela offre un peu plus de densité encore à une musique qui n’en manque pourtant pas. Et si la mariée de ce nouvel opus pouvait être trop belle, Grand Tour se charge de dynamiter les éventuels doutes avec une savante utilisation des talents réunis. Certes, le groupe ne s’est jamais fait le spécialiste des électrochocs soniques, ni des lignes mélodiques dépressives, mais il suffit de lancer « Alive » pour se convaincre que le sautillant a aussi du bon. Du très bon même. Youpi.

L’aventure peut donc nous tendre les mains et convoquer des volutes sur vagues ensoleillées (l’instrumentale « Pantheon »). La virtuosité des musiciens ne piétine jamais les mélodies (« Voyager ») même si quelques passages peuvent dégager des airs de déjà-vu (« Roman Stone », « Ariel »).

Qu’à cela ne tienne ! Avec sa production ample et ses rythmes polissons, Grand Tour ne fait pas dans le déglingué (on reste dans la maison Big Big Train) mais offre une nouvelle fois le décorum ultra-séduisant d’une musique qui ne s’évite aucune embardé pourvu qu’elle soit fertile et dyonisiaque. Avec ce nouvel album, Big Big Train ne surpasse peut-être pas ce qu’il a pu produire auparavant mais il entérine sa position d’incontournable du genre. Et plus si affinités.

BIG BIG TRAIN – GRAND TOUR

Big Big Train - Grand Tour (2019)

Titre : Grand Tour
Artiste : Big Big Train

Date de sortie : 2019
Pays : Angleterre
Durée : 74’20
Label : English Electric

Setlist

1. Novum Organum (2:33)
2. Alive (4:31)
3. The Florentine (8:14)
4. Roman Stone (13:33) :
– Part 1: Foundation
– Part 2: Rise
– Part 3: Ne Plus Ultra
– Part 4: Fall
– Part 5: Legacy
5. Pantheon (6:08)
6. Theodora in Green and Gold (5:38)
7. Ariel (14:28) :
– Part 1: Come Unto These Yellow Sands
– Part 2: Noises, Sounds and Sweet Airs
– Part 3: New Place
– Part 4: O! There are Spirits of the Air
– Part 5: Music, When Soft Voices Die
– Part 6: Casa Magni, 1822
– Part 7: Approach, My Ariel, Come
– Part 8: Coda: The Triumph of Life
8. Voyager (14:03) :
– Part 1: On the Ocean
– Part 2: The Farthest Shore
– Part 3: The Pillars of Hercules
– Part 4: Further Beyond
– Part 5: Grand Finale
– Part 6: The Space Between the Stars
– Part 7: Homecoming
9. Homesong (5:12)

Line-up

– David Longdon / lead & backing vocals, flute, guitar, mandolin, keyboard, percussion, co-producer
– Dave Gregory / electric & 12-string guitars
– Rikard Sjöblom / keyboards, electric & 12-string guitars, accordion, backing vocals
– Danny Manners / keyboards, double bass
– Rachel Hall / violin, viola, cello, backing vocals, string arrangements
– Greg Spawton / bass, bass pedals, 12-string guitar, brass arrangements, co-producer
– Nick D’Virgilio / drums, percussion, keyboard, guitar, backing vocals

With:
– John Hinchey / string arrangements
– Rick Wentworth / conductor
– Everton Nelson / violin, concertmaster
– Emil Chakalov, Richard George, Kathy Gowers, Oliver Heath, Ian Humphries, Martyn Jackson, Oli Langford, Kate Robinson, Nicky Sweeney / violin
– Max Baillie / viola
– Fiona Bonds / viola
– Jake Walker / viola
– Ian Burdge / cello
– Chris Allan / cello
– Tony Woollard / cello
– Paul Kimber / double bass
– Richard Pryce / double bass
– Dave Desmond / trombone, brass arrangements
– Ben Godfrey / cornet, trumpet
– Jon Truscott / tuba
– John Storey / euphonium
– Nick Stones / French horn

VOTRE AVIS :

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires