Godspeed You! Black Emperor - Allelujah! Don't Bend! Ascend!
3.5Note Finale

C’est avec 11 ans de retard (ou d’attente) que le collectif canadien revenait dans les bacs avec Allelujah! Don’t Bend! Ascend! La nouvelle avait quelque chose d’inespéré, d’inattendue et d’inévitable, vu le contexte. Non que l’album soit un chef d’œuvre de maturation ou l’exemple parfait du retour messianique. Mais nous étions en droit de nous demander, après un tel silence assourdissant, ce que les précurseurs (inventeurs, concepteurs, thuriféraires, cochez la mention utile) du post-rock avaient à proposer.

Mogwaï, Archive, Leech… accrochez-vous au pinceau, le groupe canadien scotche d’emblée avec les vingt minutes de « Mladic » et sa construction par briquettes, étrangement acides, puis barrées d’un mur de guitares saturées et de circonvolutions orientales avant de dégénérer dans un baroque tout aussi déglingué. C’est puissant, racé. Du ferrugineux baigné au napalm, achevé d’un sample de casseroles enregistré à Montréal lors des manifestations contre la hausse des frais de scolarité (puis envers la loi 78).

La suite se distord autour de deux morceaux drone (« Their Helicopters’ Sing » et « Strung Like Lights At Thee Printemps Erable ») qui n’apportent pas grand-chose à l’affaire et d’une nouvelle longue incartade, fidèle au style, appliqué, presque estudiantine l’album. Vingt nouvelles minutes cadrées sur un gimmick savamment répétitif, peu à peu encerclé de percussions défouloirs, de saturations colorées, avant une dernière partie qui crapahute sévère pour terminer, à bout de souffle, achevée par tant d’excès. On quitte le navire pas franchement renversé mais plutôt tourneboulé que l’absence se termine avec de tels éclats d’obus.

GODSPEED YOU! BLACK EMPEROR – ALLELUJAH! DON’T BEND! ASCEND!

Godspeed You Black Emperor - Helleluia (2012)

Titre : Allelujah! Don’t Bend! Ascend!
Artiste : Godspeed You! Black Emperor

Date de sortie : 2012
Pays : Angleterre
Durée : 53’11
Label : Constellation Records

Setlist

1. Mladic (20:01)
2. Their Helicopters’ Sing (6:30)
3. We Drift Like Worried Fire (20:08)
4. Strung Like Lights At Thee Printemps Erable (6:32)

Line-up

Thierry Amar, David Bryant, Bruce Cawdron, Aidan Girt, Efrim Manuel Menuck, Michael Moya, Mauro Pezzente, Sophie Trudeau, Karl Lemieu

Votre avis

Une réponse

  1. Florian Decros (ProgRockFan)

    Je donne exactement la même note à cet album, le moins bon de GY!BE selon moi (j’ai même préféré Asunder, Sweet and Other Distress). Même si je trouve que Mladic est un super morceau.

     
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.