The Pineapple Thief - Dissolution
5.0TOP 2018

Dans la droite ligne du précédent album acclamé de toute part Your Wilderness (2016), ce douzième opus de The Pineapple Thief enfonce profondément le clou, avec la manière. À peine 43 minutes (seul “regret” à signaler) et neuf titres seulement jalonnent ce voyage dans la mélancolie, un spleen renforcé par une cover noir et blanc qui donne le ton.  Certes, Bruce Soord n’a jamais été un habitué des musiques entraînantes ou des chansons rigolotes, mais c’est dans un écrin de suie qu’il développe son nouveau ruban musical. Une production épatante s’ajoute à la voix hypnotique du chanteur, le tout serti dans un spectre musical une nouvelle fois magnifié par la présence de Gavin Harrison. Si son jeu à fois inventif, aérien, teinté de jazz et pétrie de subtilité, avait fait des miracles sur le précédent album, la pleine intégration du musicien et sa participation active à son écriture offrent à Dissolution ce cachet inégalable qui transporte autant l’auditeur dans un univers fantasmagorique à géométrie variable que le groupe vers les cimes de ce qui se produit actuellement.

Si Dissolution peut s’écouter comme la suite logique de Your Wilderness, pouvant même passer pour son pendant obscurci, il le complète par ailleurs dans son flot de mélodies tranchantes qui écorchent autant qu’elles plaignent. En n’hésitant pas à jouer des ambiances dénudées (“Not Naming Any Names”, “Pillar of Salt”), à taper dans le dur avec subtilité (“Far Below”) ou à s’amuser sur la longueur (“White Mist”), l’album empile les grands moments de souplesse irrésistible et frôle parfois le spectre sonique de Fear of a Blank Planet (2007) de Porcupine Tree… dans lequel sévissait Gavin Harrison…  rien d’étonnant pour une formation qui se revendique depuis longtemps de l’influence, notamment, de Steven Wilson. Avec la patine si particulière de Bruce Soord, d’une redoutable efficacité, ce Dissolution virevoltant sonne déjà comme un classique immédiat.

Retrouvez l’interview avec Bruce Soord ⇐

THE PINEAPPLE THIEF – DISSOLUTION

The Pineapple Thief - Dissolution (2018)

Titre : Dissolution
Artiste : The Pineapple Thief

Date de sortie : 2018
Pays : Angleterre
Durée : 43’30
Label : KScope

Setlist

1. Not Naming Any Names (2:05)
2. Try As I Might (4:26)
3. Threatening War (6:37)
4. Uncovering Your Tracks (4:29)
5. All That You’ve Got (3:27)
6. Far Below (4:36)
7. Pillar of Salt (1:25)
8. White Mist (11:05)
9. Shed a Light (5:20)

Line-up

– Bruce Soord / electric, acoustic & baritone guitars, vocals, synth
– Steve Kitch / piano, synth, mellotron, Hammond, strings, electronic drums & percussion
– Jon Sykes / bass
With:
– Gavin Harrison (King Crimson / Porcupine Tree) / drums & percussion
– David Torn / guitars (8)

 

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires