Tony Patterson & Doug Melbourne - The Divide
4.3TOP 2019

Tony Patterson (chant, guitare) et Doug Melbourne (claviers) sont des anciens du tribute band ReGenesis. Ils retravaillent ici ensemble pour un album…qui n’a pas grand chose de Genesien, hormis la voix de Patterson, toujours aussi proche de celle de Peter Gabriel. D’ailleurs, ce disque, très intéressant, est assez inclassable et difficile à qualifier de réellement progressif. The Divide, possède des textes forts, d’actualité (“Fake News“, “Making it Great Again” ou “Antartica” et son message écolo) et en même temps une grande variété d’arrangements dans les mélodies qui vont nous embarquer de l’électro atmosphérique, vers la pop, le néo prog, le soft jazz ou la world musique. La couleur générale de l’album est dominée par les synthés, y compris souvent au niveau de la rythmique, très clairement programmée tel “Antartica” par exemple qui arrive, par ses nappes de synthés et sa boite à rythmes, à évoquer les paysages glacés du grand nord en danger, sur lesquels vient se poser la voix de Patterson. Sur cette base très synthétique, The Divide va traiter de différents thèmes : la satire de la politique (“Fake News“), le populisme des extrêmes (“Making It Great Again“) ou les réseaux sociaux (“One More Thing“) comme de thèmes plus classiques comme l’amour (la ballade acoustique “More Beautiful” ou le splendide “Autumn’s Left Quieter” au piano) ou les prises de consciences de la jeunesse (“Next Generation“).

Sur l’ensemble du disque le mimétisme entre la voix de Patterson et celle de Peter Gabriel est flagrant (“Fake News“), et un titre comme “Making It Great Again” aurait très bien pu se trouver sur un album du Gab. Le titre qui sonne le plus classique dans sa construction serait probablement “Next Generation” : sur cette voix toujours particulière, le duo lâche quelque peu les synthés pour retrouver une formation basse, batterie, claviers sur laquelle Patterson vient poser quelques volutes de guitare de grande classe.  On va aussi retrouver le duo dans des titres presque pop, tel l’hypnotique “Man On Tv“, avec son intro très électronique sur laquelle un mellotron vient déposer la ligne mélodique, le coté pop est aussi représenté avec des instruments plus acoustiques comme le piano du final de “Leave This Town” qui évoque Rick Davies et Supertramp ou celui de “When The Evening Comes” qui pourra ramener à 10cc ou à Godley & Creme.

Bref, The Divide, s’il garde l’esprit et la beauté mélodique des albums précédents de Patterson, y rajoute une touche de modernité avec l’apport important de synthés, de boites à rythmes. Si on rajoute un format de morceaux plutôt courts, on se retrouve avec un album, très intéressant, plutôt intelligemment écrit, agréable, mais dont le versant progressif se dilue fortement dans une pop sucrée…sans être indigeste.

TONY PATTERSON & DOUG MELBOURNE – THE DIVIDE

Tony Patterson & Doug Melbourne - The Divide (2019)

Titre : The Divide
Artiste : Tony Patterson & Doug Melbourne

Date de sortie : 2019
Pays : Angleterre
Durée : –
Label : Cherry Red Records

Setlist

1 Antarctica
2 Fake News
3 Making It Great Again
4 Next Generation
5 Leave This Town
6 Man On TV
7 When The Evening Comes
8 More Beautiful
9 One More Thing
10 Autumn’s Left Quieter

Line-up

– Tony Patterson / Lead Vocals, Backing Vocals, Keyboards [Additional Keyboards], Acoustic Guitar, Electric Guitar, Flute
– Doug Melbourne / Piano, Keyboards, Backing Vocals (tracks: 3, 5)
– Jamie Fisher / Drums (tracks: 4)
– Fred Arlington / Saxophone [Sax], Horn (tracks: 7)

Votre avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.