Kate Bush - 50 Words For Snow
4.3TOP 2011

On espérait sans trop y croire. Il faut dire qu’en dix-sept ans, la mystérieuse (mythique, mythologique, etc.) Kate Bush n’avait publié qu’un album de titres originaux avec le splendide Aerial (2005) et la sortie providentielle début 2011 de Director’s Cut n’offrait – et c’était déjà énorme – qu’une revisite inspirée de son passé. Las, on pouvait dès lors imaginer le solde de tout compte d’une carrière perdue à jamais dans les brumeuses campagnes d’Albion. Mais l’exercice de style avait un sens. Au-delà de rhabiller chaudement The Sensual World et The Red Shoes, pour leur donner enfin tout leur éclat initial, Director’s Cut chamboula suffisamment Kate Bush pour la convaincre de rempiler et, plus inhabituel, dans une forme d’urgence inattendue. Car le temps était compté : il fallait accoucher de ce 50 Words For Snow pour l’hiver. Forcément. Et dénuder la musique, ses extravagances vocales, ses innovations sonores, ses rythmes hallucinants, sa sensualité hypnotique, pour n’en tirer que l’essentiel : l’essence même de son art. Et traduire en quelques notes la sensation d’observer les flocons recouvrir les champs à perte de vue.

Plonger dans cet univers onirique n’est pas sans risque. Quand certains y trouveront une source de totale fascination, d’autres observeront les sept longs tableaux en spectateurs ultra distanciés, touchés par l’ennui, plombés comme un arbre sans vie. Ceux-là seront les moins nombreux, à n’en pas douter. Car les traits de génie sont bien là. Certes, les audaces ne fonctionnent pas toujours : chant du fiston, lourdeurs signées Sir Elton John (son idole de jeunesse), quelques longueurs ici et là. Mais Kate Bush à la bonne idée de se débarrasser des scories à travers des textes exquis tels que « Misty » (une histoire de bonhomme de neige sur fond d’amour impossible dont il ne restera qu’un peu d’eau glacée) et des éclairs foudroyants comme les 50 mots prononcés doctement par l’impeccable Stephen Fry (le titre éponyme étant le plus « classique » du style Bush) ou le final « Among Angels », perfection sensorielle qui trône déjà dans les sommets d’une discographie exceptionnelle. La suite de l’histoire l’entraînera jusque sur scène, improbable fantasme devenu réalité pour quelques soirs, la propulsant bien au-dessus des nouvelles têtes et des imitatrices de pacotille. Depuis lors, Kate Bush est retournée dans l’ombre. Mais sa musique et son âme vespérale flottent toujours sur nos souvenirs de musique intemporelle.

KATE BUSH – 50 WORDS FOR SNOW

Kate Bush - 50 words For Snow (2011)

Titre : 50 Words For Snow
Artiste : Kate Bush

Date de sortie : 2011
Pays : Angleterre
Durée : 65’05
Label : EMI

Setlist

1. Snowflake (9:48)
2. Lake Tahoe (11:08)
3. Misty (13:32)
4. Wildman (7:16)
5. Snowed In At Wheeler Street (8:05)
6. 50 Words For Snow (8:31)
7. Among Angels (6:49)

Line-up

– Kate Bush / Piano, Keyboards, Vocals, Voices, Producer, Fairlight

Votre avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.