Francis Cabrel - In Extremis
3.5Note Finale
Francis Cabrel - In Extremis (2015)

Dans une époque où la normalité prime, le retour de Francis Cabrel ne devrait pas perturber les eaux plates de la chanson française. Discrétion assurée. Avec In Extremis, ce fan de Bob Dylan, James Taylor, Randy Newman et Georges Brassens remet le couvert avec cette image d’épinale d’artisan contemplatif qui l’aura tenu loin des studios cinq ans au lieu des trois habituelles. En ciselant ces douze nouveaux titres, Cabrel n’hésite pas à déborder des sentiers habituels (« Le Pays d’à Côté »), à flirter avec la facilité (« La Voix du Crooner »), à jouer cette fois avec les couleurs sombres (« Azincourt ») plutôt que des clairs-obscurs artificiels. In Extremis respire une certaine urgence, un état des lieux peu enclin à la gaudriole (« Dur Comme Fer ») et nous présente le visage le plus sombre du chanteur qui retrouve ici l’inspiration.

Date de sortie : 2015
Pays : France
Durée : –
Label : Sony Music

Setlist

1. Dur comme fer     4:03
2. À chaque amour que nous ferons     4:29
3. Le Pays d’à côté     4:36
4. Azincourt     2:58
5. In extremis     5:42
6. Dans chaque cœur     5:04
7. Partis pour rester     3:39
8. Mandela, pendant ce temps     4:10
9. Les Tours gratuits     4:40
10. La Voix du crooner     2:53
11. Pas si bêtes     4:20
12. Les Fontaines du jazz (bonus)     3:42

Line-up

– Francis Cabrel / guitares, chant

Votre avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.