Long Distance Calling - Avoid the Light
4.5TOP 2009

La recette du post rock est bien connue : commencer léger, avec une petite ritournelle, emballer peu à peu tout ça avant de percuter sans vergogne un mur du son le plus souvent saturé de guitares noircies au charbon. Selon les cas, c’est l’étincelle ou la douche froide. Bonne nouvelle, dans le second opus de Long Distance Calling, on s’engouffre dans la brêche primitive du genre sans subir les effets secondaires d’une consanguinité qui bafouerait l’auditeur dans la démission.

En laissant venir à eux les canons d’un genre aussi balisé, les allemands font de cet Avoid the Light une véritable démonstration qui ne se regarde jamais le nombril. Comme une douce ironie, on y retrouve évidemment des guitares crunchy aux frontières du métal (« I Know You Stanley Milgram »), une basse bombée à souhait, une batterie énergique qui s’emploie à forger une rythmique de fer, dévoreuse de mémoire. Le tout est fluidifié par de superbes mélodies, un peu minimalistes (forcément), rarement opressantes, toujours bien élevée.

Long Distance Calling ne fait pas dans le gratin glauque, préférant l’exil dans le cosmos à coup d’effets tripants, de slide en zig-zag, comme une bande originale futuriste qui n’aurait pas déplu au Porcupine Tree d’il y quinze ans. Dans ce florilège instrumental, seul « The Nearing Grave » se révèle chanté, et invite au passage un Jonas Renske (Katatonia) très en forme.

La production, somptueuse, donnera du grain à moudre à ceux qui n’apprécient que le son cradingue d’une fin du monde annoncée. Les autres, goûteront de la surproduction extatique au fil de cet album pas forcément inventif mais constamment mélodique et qui emprunte au genre tout ce qu’il a de meilleur. .

LONG DISTANCE CALLING – AVOID THE LIGHT

Long Distance Calling - Avoid the Light (2009)

Titre : Avoid the Light
Artiste : Long Distance Calling

Date de sortie : 2009
Pays : Allemagne
Durée : –
Label : Superball Music

Setlist

1. Apparitions (12:16)
2. Black Paper Planes (7:17)
3. 359° (7:55)
4. I Know You Stanley Milgram! (10:26)
5. The Nearing Grave (7:48)
6. Sundown Highway (9:10)

Line-up

– David Jordan / guitar
– Florian Füntmann / guitar
– Jan Hoffmann / bass
– Janosch Rathmer / drums
– Reimut van Bonn / ambiance

Guests:
– Jonas Renkse / vocals (track 5)

VOTRE AVIS :

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.