The Tangent - A Spark in the Aether
4.0Note Finale

Et revoici The Tangent ! Après de nombreuses péripéties, dont sa fin annoncée et une résurrection dans la foulée, la bande à Andy Tillison déboule pour la huitième fois sur les platines avec A Spark in the Aether. Et cela n’échappera pas aux amateurs de la première heure, la chose est sous-titrée « The Music That Died Alone : Volume Two » ce qui devrait leur mettre une et même plusieurs puces aux oreilles. Car effectivement, douze ans après les faits, The Tangent reprend sa formule gagnante, complexe dans sa combinaison de rock progressif seventies, jazz, funk, mais toujours lisible.

La preuve avec le bondissant « Clearing the Attic », bourré de flûtes, de percussions groovy et de guitares scintillantes… une pépite ! La faute à une vraie maestria dans le jeu de construction mélodique mais aussi à des musiciens chevronnés, qui savent placer (très) haute la barre technique sans jamais oublier le feeling : Jonas Reingold (The Flower Kings, Karmakanic), Theo Travis (Steven Wilson Band, Gong), Luke Machin (Maschine) et Morgan Agren (Zappa, Kaipa, Matts Morgan Band, Devin Townsend) jouent en formation serrée, prompts à papillonner dès la moindre occasion.

Évidemment, les claviers de Andy Tillison sonnent toujours avec fluidité, que ce soit dans le vintage le plus… vintage (« A Spark in the Aether »), comme dans le cocktail joyeux dont il a le secret (« Codpieces and Capes »). Toujours verbeux, les textes s’alignent sur son humour habituel, prolixe en clin d’œil comme sur « Aftereugene » qui lorgne avec insistance sur « Careful With that Axe Eugene » des Pink Floyd premier âge (période Syd Barrett pour ceux qui ne suivraient pas).

Et puis le morceau glouton (21 minutes et des clopinettes au compteur) « The Celluloid Road » vient narrer une traversée des États-Unis à travers des références venues du cinéma et de la télévision. On pense à Kojak, l’Inspecteur Harry, aux Rues de San Francisco, à Pulp Fiction avec des extravagances « film noir » dans ces rouages bien huilés, construits par un Andy Tillison qui n’a décidément plus rien à prouver. À moins que le disco brillantine de « San Francisco » (radio edit de « Celluloid ») ne fasse le ménage en achevant un album dans sa vertigineuse, festive et décoiffante parenthèse temporelle.

Retrouvez l’interview avec Andy Tillison

THE TANGENT – A SPARK IN THE AETHER

The Tangent - A Spark in the Aether (2015)

Titre : A Spark in the Aether
Artiste : The Tangent

Date de sortie : 2015
Pays : Angleterre
Durée : –
Label : Inside Out

Setlist

1. A Spark in the Aether
2. Codpieces and Capes
3. Clearing the Attic
4. Aftereugene
5. The Celluloid Road
6. A Spark in the Aether (Part 2)
7. San Francisco Radio Edit (Bonus)

Line-up

– Andy Tillison / keyboards and vocals
– Luke Machin / guitar
– Jonas Reingold / bass guitar
– Theo Travis / saxes and flutes
– Morgan Agren / drums

 

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires