Pain of Salvation - Falling Home
4.0Note Finale

Trois ans après Road Salt Two, les suédois de Pain of Salvation s’en reviennent avec, à l’esprit, ce qu’ils avaient pu produire sur 12:5 (2004), à savoir des versions très acoustiques de leurs titres portant cette fois sur la période 1991 (date de la création du groupe) – 1997. Une liste complétée de deux covers, « Holy Diver » (Dio) et « Perfect Day » (Lou Reed) ainsi que l’inédit « Falling Home ».

« Nous pensions que cet album pourrait être vraiment tranquille mais il s’est avéré que Pain of Salvation ne pouvait rien produire de simple. C’est notre façon de voyager… »

Le résultat, euphorique et euphorisant, est beau comme un bonbon acidulé. Avec un Daniel Gildenlöw toujours aussi impeccable dans ses vocalises tournoyantes, l’album affiche un sens de l’harmonie assez rare bien que balancé sur des styles hétéroclites, pour ne pas dire hétérogènes. Certains pourront trouver cela gênant. Dommage pour eux. En croisant du jazz groovy-funky (« Stress »), du rap (« Spitfall »), du folk smoothy (« Linoleum »), de la country (« To the Shoreline »), du reggae (« Holy Diver »), on se dit que les étiquettes sont décidément inutiles ici.

Les arrangements acoustiques font l’affaire, touchent immédiatement. Une production soignée, pas rutilante, juste comme il faut, avance toujours sur des arrangements voltigeurs. Les musiciens éblouissent, ajoutent de l’émotion dans ces palpitations, marchent sur le fil, ouvrent les horizons dans une sorte de cabaret surréaliste chargé en contre-pieds imprévisibles, taillé pour la réussite et le décrochage de lune. Avec ce son bucolique qui virevolte dans un univers apaisé mais soigné à l’extrême, Pain of Salvation évite la répétition et l’auto-citation taillée à la barre de fonte. En moins d’une heure, le groupe se joue de l’espace-temps avec une aisance stupéfiante.

PAIN OF SALVATION – FALLING HOME

Pain of Salvation - Falling Home

Titre : Falling Home
Artiste : Pain of Salvation

Date de sortie : 2014
Durée : 48’40
Label : InsideOut

Setlist

1. Stress (5:32)
2. Linoleum (4:57)
3. To The Shoreline (3:06)
4. Holy Diver (4:34)
5. 1979 (2:50)
6. Chain Sling (4:08)
7. Perfect Day (4:51)
8. Mrs. Modern Mother Mary (4:23)
9. Flame To The Moth (4:31)
10. Spitfall (6:42)
11. Falling Home (3:06)

Bonus tracks on Limited Edition CD:

12. She Likes To Hide
13. King Of Loss

Line-up

– Daniel Gildenlöw / lead vocals, acoustic guitars
– Ragnar Zolberg / acoustic guitars, vocals
– Léo Margarit / drums, vocals
– Daniel D2 Karlsson / rhodes, organs, vocals
– Gustaf Hielm / acoustic basses, upright bass, vocals

 

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires