Némo - Coma
4.0Note Finale

Pour leur neuvième et, soit-disant, dernier album, Némo joue dans le paradoxal. En l’intitulant Coma alors même que leur musique est plus vivante et pleine de peps que jamais, Jean-Pierre Louveton et sa bande font un pied de nez à cette décision de placer le groupe en sommeil (paradoxal, encore). À multiplier les styles, surfer du métal au jazz en passant par du hard-rock carabiné, Némo se range une nouvelle fois dans une catégorie composée, excusez du peu, de Spock’s Beard, Riverside et autres Porcupine Tree. Évidemment, les influences restent solidement harnachées aux seventies avec en tête les cadors Deep Purple et Led Zeppelin que l’on retrouve en covers sur la version deluxe au côté de la fameuse trilogie « La Divine Comédie » : pour solde de tout compte.

Alors, quoi ? Que vaut ce Coma ? Comme pour boucler l’histoire, Jean-Pierre Louveton n’a pas improvisé de bricolages intempestifs. Des riffs nuageux toujours aussi chargé d’électricité, des soli qui donnent de la place à tout le monde, des titres qui prennent leur temps (entre 6 et 12 minutes), du groove qui ne rechigne pas à casser le rythme, une production qui gagne encore en clarté. Ne nous y trompons pas, si les français ouvrent la fenêtre à un air moins plombé de désespoir (« St Guy », superbe instrumentale au sommet de l’album), c’est encore pour mieux peindre quelques noirceurs superbes. En mid tempo un peu plus blues (« Train Fantôme »), en ballade pêchu façon Jethro Tull (« Comaïne ») ou dans un style “guitare hero” que l’on rapprochera sans honte d’un Steve Lukather (« Tu n’es pas Seul »), Némo garde le pied au plancher et appuie encore.

Au gré de ses humeurs qui ne se gênent pas pour donner le tournis, on sent déjà que ce Coma est fait pour terminer l’histoire en beauté. La dynamique collective, malgré le départ du bassiste Lionel-B Guichard et l’arrivée de Olivier Long, parfaitement intégré, est intacte et faite pour l’effervescence. Pari difficile mais tenu. On a connu des adieux et chants du cygne moins réussis !

NÉMO – COMA

Némo - Coma (2015)

Titre : Coma
Artiste : Némo

Date de sortie : 2015
Pays : France
Durée : 56’08
Label : Quadrifonic

Setlist

1. Le Coma des Mortels (11.55)
2. Train Fantôme (9.08)
3. Comaïne (6.04)
4. St Guy (8.25)
5. Tu n’es pas Seul (7.56)
6. Coma (12.40)

Bonus CD
1. Rat Bat Blue (Deep Purple Cover)
2. Ten Years Gone (Led Zeppelin Cover)
Trilogie “La Divine Comédie”:
3. Six Pieds Sous Terre
4. Entre deux Rives
5. Sans Voix

Line-up

– Jean Pierre Louveton / guitar, vocals
– Guillaume Fontaine / keyboards, vocals
– Olivier Long / bass
– Jean Baptiste Itier / drums

VOTRE AVIS :

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.