Bruce Soord - Solo
4.3TOP 2015

Et bien voilà, c’est fait ! Le premier album en solitaire de Bruce Soord, logiquement intitulé Solo, va enfin secouer les bacs (virtuels ou non) des disquaires. Après avoir mené, depuis plus de 15 ans, la barque de sa formation The Pineapple Thief et tenté un duo remarqué (et remarquable) avec Jonas Renske (Wisdom of Crowds), notre ami se lance finalement à découvert, sur un nouveau terrain, tout en préservant l’essentiel : son univers. Cette somme de toutes les peurs s’avère subtile, légère et pour tout dire bouleversante. La production oscille entre minimalisme piano/voix et acoustique échevelé même s’il s’autorise une petite virée de pop-rock enthousiasmante (« The Odds »). Une interprétation en dentelle et une voix toujours pleine d’émotions sans chiqué illuminent un spleen prégnant, superbement dépressif (« Buried Here »), jamais austère qui replace Bruce Soord à son juste rang, celui des compositeurs inspirés, inspirants, et capables de vraie poésie musicale (« Black Smoke »).

On connaît dorénavant sa recette mais elle n’a pas encore fait long feu. Songwriter jamais énigmatique malgré ses atmosphères en balance (« A Thousand Daggers »), posées à l’équilibre sur de l’autobiographique tricoté au doucereux, à la douleur, cette poignée de chansons nous fait papillonner les tripes. S’il côtoie ici le prog-rock avec parcimonie sur l’échappée belle de « Willow Tree » et les deux parties à géométrie variable de « Field Day », Bruce Soord reste avant toute chose un mélodiste hors pair et un secret encore trop bien gardé. Pourvu que ça change !

BRUCE SOORD – SOLO

Bruce Soord - Solo (2015)

Titre : Solo
Artiste : Bruce Soord

Date de sortie : 2015
Durée : 40’32
Label : KScope

Setlist

Black Smoke
Buried Here
The Odds
A Thousand Daggers
Willow Tree
Born In Dilusion
Field Day Part 1
Field Day Part 2
Familiar Patterns
Leaves Leave Me

Line-up

– Bruce Soord / Voice, Guitars

VOTRE AVIS :

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.