Neal Morse - Momentum
4.0Note Finale

Alléluia ! Neal Morse, en forme, revenait en 2012, entouré de ses fidèles Mike Portnoy et Randy George… et notre joyeux drille s’était pour l’occasion persuadé de remettre le couvert un an à peine après la double ration de Testimony 2, l’album tribute Cover to Cover 2 et l’excursion festive de Flying Colors. Le stakhanovisme incarné, mais on connaît déjà l’histoire. Pour Momentum ce fut pourtant un peu différent. Lorsqu’il invite ses deux compères pour deux semaines d’enregistrement, Neal Morse n’a rien à leur proposer. Peu adepte de la procrastination aigue, il compte alors sur la situation d’urgence et le collectif réuni pour libérer les forces créatives.

Le pari est risqué mais quand « Momentum » dégaine sa mélodie entraînante, son style si reconnaissable et un solo de guitare signé Paul Gilbert, on sait dans quelle marmite nous venons de tomber. Le petit voyage dans le temps orchestré par le formidable « Thoughts, part 5 » (suite du titre mythique signé avec Spock’s Beard) creuse son sillon le plus fertile, entre riffs hargneux et harmonies vocales débridées. Sculptural. Les rengaines suivantes retrouvent des chemins plus classiques, que ce soit dans la ballade acoustique avec violon (« Smoke & Mirrors », « Freak ») ou le folk rock sympatoche (« Weathering Sky »).

Mais l’affaire qui attirera l’amateur éclairé de rock progressif à tiroirs restera bien l’exercice de haute voltige attendu, ce « World Without End » de presque 34 minutes, un périlleux voyage qui offre toujours le risque de se ramasser une gamelle. Il n’en sera rien. Introduction pleine d’emphase, cousine de Transatlantic, des morceaux de bravoure en veux-tu, en voilà (attention à la digestion), solo de basse, guitares aiguisées (avec la découverte Adison Sodré), la partition s’avère pleine d’orgueil bien placé, de rafales, de fougue avec cette étonnante capacité à toujours retomber sur ses pattes.

Rien de nouveau sur le papier argueront les contempteurs de tous poils. Évidemment ! Neal Morse use et abuse une nouvelle fois des mêmes artifices mais avec quelle maîtrise. Et si Momentum s’inscrit plus dans la continuité de Lifeline (2008) que des exceptionnels Question Mark (2005) et Sola Scriptura (2007), on se laisse une nouvelle fois prendre au jeu… ce qui ne lasse pas de surprendre.

NEAL MORSE – MOMENTUM

Neal Morse - Momentum (2012)

Titre : Momentum
Artiste : Neal Morse

Date de sortie : 2012
Pays : États-Unis
Durée : 61’17
Label : Inside Out

Setlist

1. Momentum (6:25)
2. Thoughts Part 5 (7:51)
3. Smoke and Mirrors (4:38)
4. Weathering Sky (4:15)
5. Freak (4:29)
6. World Without End (33:39)

Line-up

– Neal Morse / keyboards, guitars, vocals
– Randy George / bass
– Mike Portnoy / drums

with
– Paul Gilbert / guitar (1)
– Adison Sodre / guitar (6)
– Bill Hubauer / clarinet, flute, guitar, keyboards (6)
– Eric Gillette / vocals (2)
– Wil Morse / vocals (6)
– Chris Carmichael / strings
– Rick Altizer / vocals (3,4)

Votre avis

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.