Kate Bush - Before The Dawn
4.5TOP 2016

Il y a des live qui remplissent une discographie inégale. Par paresse. Par appât du gain. Qu’importe. Mais il y a des enregistrements public qui se font attendre. Qui se laissent désirer. D’une telle rareté, d’une telle qualité qu’ils finissent par laisser pantois. Admiratifs. Before The Dawn est de cette trempe. D’abords par son sujet : Kate Bush. Flashback. En 2014, la chanteuse se produit pour la première fois depuis 35 ans avec un show bouillonnant de créativité, de sensualité, d’imagination. Deux heures trente de folie illuminée qui donne une petite leçon de choses à toutes les suiveuses officielles (Björk et compagnie). Les commentaires seront dithyrambiques, la Diva n’avait rien perdu de son génie, de sa lucide vision de ce que les autres ne voient pas. Les 22 dates au London’s Hammersmith Apollo seront pleines à craquer. La légende de retour. Expérience unique. Inoubliable.

De cette promesse tenue, il fallait le témoignage. Le retour sur Terre d’une artiste vouée à survoler une pop qu’elle avait transformée. Pas d’overdubs, pas de retakes, pas d’effets ajoutés. Before the Dawn est un témoignage brut, vivant, spectaculaire. Entier. Trois actes, autant de disques, pour résumer une carrière vertigineuse. Des titres cultes (« Running up that Hill », « Hounds of Love », « King of the Mountain »), du quasi-mystique avec la reprise intégrale de la suite « The Ninth Wave », du psychédélique dans l’évocation de A Sky of Honey (« Aerial », « Nocturn »). Même sans l’aspect visuel des choses (ce qui pourra être reproché quant on songe au spectacle total proposé), l’aveuglante clarté de ces réinterprétations donne des frissons. La voix de Kate Bush n’a rien perdu de sa superbe, de son hallucinant pouvoir de séduction, de son érotisme quasi charnel. Elle a même gagné en puissance, en souplesse, en profondeur.

“Not one of us would dare to break the silence […] how we have longed for something that would make us feel so… somewhere in between.”

Jusqu’au conclusif « Cloudbusting », Kate Bush ne se défait jamais de sa palette. Le récit reste prodigieux, ondoyant. Les musiciens et toute la troupe s’amusent à tournoyer autour de ces chicanes musicales. Pieds au plancher. La poésie déployée taille légendaire, les décharges électriques ou intimistes illuminent ces retrouvailles improbables dont on pouvait encore croire qu’elles furent des mirages. Non. Le seul regret reste qu’aucune version DVD ou Blu-Ray ne soit disponible, malgré le (double) filmage de l’événement. Kate Bush ne se sent pas poussée à le faire. Pour le moment. Mais au fil de sa voix enchanteresse qu’elle tisse avec un art inégalé, on se prend une nouvelle fois à rêver.

KATE BUSH – BEFORE THE DAWN

Kate Bush - Before The Dawn (2016)Kate Bush - Before The Dawn (2016)

Titre : Before the Dawn
Artiste : Kate Bush

Date de sortie : 2016
Pays : Angleterre
Durée : 154′
Label : Fish People

Setlist

CD1
1. Lily
2. Hounds Of Love
3 Joanni
4 Top Of The City
5 Never Be Mine
6 Running Up That Hill
7 King Of The Mountain
CD2
1 Astronomers Call (Spoken Monologue)
2 And Dream Of Sheep
3 Under Ice
4 Waking The Witch
5 Watching Them Without Her (Dialogue)
6 Watching You Without Me
7 Little Light
8 Jig Of Life
9 Hello Earth
10 The Morning Fog
CD3
1 Prelude
2 Prologue
3 An Architect’s Dream
4 The Painter’s Link
5 Sunset
6 Aerial Tal
7 Somewhere In Between
8 Tawny Moon
9 Nocturn
10 Aerial
11 Among Angels
12 Cloudbusting

Line-up

– Kate Bush / vocals, keyboards
– Omar Hakim / drums
– John Giblin / bass
– David Rhodes / guitars
– Frissi Karlsson / guitars
– Jon Carin / vocals, keyboards
– Kevin McAlea / accordian
– Albert McIntosh / vocals

 

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires