Kingfisher Sky - Technicoloured Eyes
4.0Note Finale

Est-ce le fait qu’ils soient originaires du même pays, mais la musique de Kingfisher Sky n’est pas si éloignée de celle de ses compatriotes de Gathering. Sa front women Judith Rijnveld n’est pas étrangère à cette impression que l’on ressent de réelle filiation avec l’ex combo de la belle Anneke Van GiersbergenKingfisher Sky nous présente donc ce jour leur quatrième opus Technicoloured Eyes, et c’est une réelle découverte. Les deux piliers et compositeurs sont donc Judith Rijnveld au chant et Ivar De Graaf (ex Within Temptation) à la batterie et aux bouzoukis. Onze titres relativement courts composent cet album et ne font qu’accentuer l’impression de départ concernant leur cousinage avec Gathering avec qui  Kingfisher Sky contribue à créer  un univers créatif similaire. Le groupe est cependant considéré comme « métal » mais assez soft : nulle double grosse caisse ici, ni aucun gros riff de guitare, les néerlandais visent un registre plus atmosphérique que l’on peut sentir dès le troisième titre « Golden Thrones » Gatheringien à souhait. Le tempo mi lent et éthéré du rock « atmosphérique » est encore plus présent avec le superbe morceau « Cornelia » sur lequel les vocaux de Judith Rijnveld sont hyper percutants. Ils donnent tout le relief nécessaire à ce titre exceptionnel. Les parties de clavier de Erik van Ittersum ainsi que les guitares de Edo van der Kolk sont tout aussi excitantes que les parties vocales avec lesquelles elles sont en harmonie permanente. Le rythme entêtant de « Swimming Against The Tide » n’est qu’un prélude à la suite de ce morceau que l’on peut considérer peut être comme le plus progressif de l’album, notamment grâce à ses ruptures et très bons solis de synhé et de guitare. Le superbe morceau qui suit « Stop The Silence » offre l’occasion au combo d’inclure une belle séquence de cordes tout à fait appropriée à ce formidable titre hyper mélodique et dans lequel Judith montre l’étendue et la justesse de son magnifique timbre vocal. La proximité de son chant avec la belle Anneke ne fait plus aucun doute, comme sur le titre éponyme, la structure de ce morceau ravira très certainement les nostalgiques de Gathering qui ont pondu plusieurs compositions dans ce même registre. Il ne faut pourtant pas en déduire pour autant que Kingfisher Sky est un « clone » de Gathering, loin s’en faut, le groupe a sa propre identité comme ils le démontrent sur le dernier titre de cet album « Dream Beyond A Dream », aux légers accents « prog« .

Technicoloured Eyes est au final un album très rafraîchissant en ce début de printemps et nous donne envie d’aller en Hollande, qui en dehors de ses tulipes a donné naissance à bon nombre de talents qui ont jalonnés la musique contemporaine. Merci Kingfisher Sky pour ce nouvel album qui redonnera la pêche aux plus aigris et blasés d’entre nous.

KINGFISHER SKY – TECHNICOLOURED EYES

Kingfisher Sky - Technicoloured Eyes (2018)

Titre : Technicoloured Eyes
Artiste : Kingfisher Sky

Date de sortie : 2018
Pays : Pays-Bas
Durée : 49′
Label : Suburban Records

Setlist

1. Sky Scrape Window
2. Paving Stones
3. Golden Thrones
4. Walk with Brothers
5. Cornelia
6. Swimming against the Tide
7. Stop the Silence
8. Technicoloured Eyes
9. Next in Line
10. Reveries
11. Dream Beyond a Dream

Line-up

– Judith Rijnveld / Vocals
– Ivar de Graaf (Within Temptation) / Drums
– Edo van der Kolk / Guitar
– Maaike Peterse (Ayreon, The Gentle Storm, Kristoffer Gildenlöw) / Cello
– Erik van Ittersum / Keys
– Nick Verschoor / Bass

 

A propos de l'auteur

Daniel Sebon

Salut à tous je suis Dany , nouvellement chroniqueur sur Amarokprog et anciennement sur Koid9 et progressivearea, je collabore aussi sur Lebolg du jester. Grand amoureux de musique devant l'éternel, et de musiques progressives au sens large du terme. J'ai été bercé aux sons du "Segent peppers" des Beatles, puis ensuite je n'ai jamais lâché la musique qui représente un peu mon oxygène. Après j'ai passé ma vie en écoutant Hendrix, Genesis, Floyd ,Marillion, Mike Oldfield, Tull, Yes, Ange Camel (entres autres génies que j'ai aimé) tout en découvrant les plus récents, Steve Wilson, Riverside, Gazpacho, Dream Theater, The Watch, Anathema.(entres autres très belles découvertes qui sont venues après. Puis la musique planante m' aussi bien accompagné telle, Tangerine Dream ,Vangelis, Klauz Schulsz. Sans parlé aussi de la période "jazz rock" qui m'a bien plue jadis "au temps de Pierre et Gladys", telle Mahavischnu Orchestra, Chick Corea, Al Dimeola, Pat Metheny, voilà quelques perles qui ont émaillé ma longue vie d'aficionados et je compte bien par le biais d'Amarokprog, en découvrir d'autres et vous en faire découvrir. Progresssivement votre Dany

Articles similaires