ISProject - The Archinauts
4.5Note Finale

ISProject est un nouveau groupe italien formé autour des deux jeunes chanteurs Ivan Santovito et Ilenia Salvemini, dont les initiales ont fourni le nom du combo. L’intégralité des 7 morceaux qui constituent ce disque ont été composés et arrangés par le duo entre 2013 et 2015. On peut souligner ce détail pour montrer ce que deux jeunes d’une vingtaine d’années peuvent composer. Remarqués par le maitre Fabio Zuffanti qui les a pris sous son aile, The Archinauts présente la musique du duo accompagnée par le Z-Band (Giovanni Pastorino : Claviers, Simone Amodeo : Guitares, Andrea Bottaro : Basse, Paolo Tixi : Batterie, Martin Grice : Flutes & saxophone). Fabio Zuffanti s’en tient ici à un rôle de mentor, assurant la direction artistique et laissant la main à Santovito et Salvemini sur la production. ISProject définit sa démarche de la manière suivante « Notre façon de faire du rock est progressive car notre musique n’est pas figée, nous n’appartenons à aucun genre, mais nous essayons d’englober tout type de musique. Rock, pop, classique, jazz, blues, tous ces genres convergent vers notre façon de nous exprimer ».

A partir de cette définition ISProject a conçu son premier album comme un concept traitant de poésie, de photographie et d’architecture (référence aux origines du Floyd ?) magnifiquement illustré dans le livret du CD et qui évoque un néo-progressif tantôt musclé, tantôt très symphonique plus que le jazz ou le blues, même si un saxophone s’invite de temps à autres. “Ouverture”, par exemple est très mélodique avec une orgie de Mellotron évoquant des cordes ou un pont central au piano solo. D’autre morceaux vont mettre en valeur les compositions du duo avec une interprétation sans faille du Z-band, comme si finalement l’album était un vrai exercice de groupe. Que ce soit ensuite “The Architect” ou le très beau “Lovers In The Dream” ISProject œuvre dans un néoprog plus léger, aérien ou la voix d’Ivan Santovito se détache sur des guitares typées Floyd. D’autres morceaux mélangent habilement le coté RPI, italien (même si le chant est ici complètement en anglais) et le néo-prog britannique (type IQ/Arena ) comme “The Mountain Hope” dont la débauche de claviers rappelle parfois Le Orme ou encore “Mangialuce” ou les duels synthés/guitares rappellent IQ. L’album s’achève sur un épic d’un quart d’heure : “Between The Light And The Stone”. Ce long titre divisé en “ sous-sections voit pour la première fois Ilenia prendre le lead au niveau du chant. Ce titre avec son intro presque symphonique fait indubitablement penser à un générique de film tellement il génère d’images. Chant éthéré sur des mélodies aériennes et diaphanes ou la flute dispute à la guitare acoustique ou au saxo velouté, on est ici dans un style que Zuffanti avait déjà exploré avec Aries. Le section centrale offre un rythme plus syncopé avec une basse très ronde, chantante et globalement une section rythmique de très haute volée. La fin du titre (“Erase the ancient world”) est plus énergique, presque jazz-rock quand le saxo double les claviers. Etonnant de penser qu’un tel album est l’œuvre de jeunes gens ayant à peine 25 ans tellement ça fourmille d’idées et de références. On attend la suite, qu’ils soient cornaqués ou non par Zuffanti, avec impatience.

ISPROJECT – THE ARCHINAUTS

ISProject - The Archinauts (2017)

Titre : ISProject
Artiste : The Archinauts

Date de sortie : 2017
Pays : Italie
Durée : 48′
Label : –

Setlist

1. Ouverture (3:54)
2. The Architect (6:23)
3. Mangialuce (7:39)
4. The City and the Sky (4:57)
5. Lovers in the Dream (5:59)
6. The Mountain of Hope (6:31)
7. Between the Light and the Stone (14:37)

Line-up

– Ivan Santovito / vocals, composer
– Ilenia Salvemini / vocals

With:
– Simone Amodeo / guitars
– Giovanni Pastorino / keyboards & programming
– Martin Grice / flutes & saxophones
– Andrea Bottaro / bass guitar
– Paolo Tixi / drums

 

A propos de l'auteur

Articles similaires