Midge Ure - Orchestrated
4.5Note Finale

On ne dira jamais assez quel rôle de tout premier ordre a tenu Midge Ure dans la “pop musique” anglo saxonne au cours des quarante dernières années, aussi bien seul qu’avec son ancien groupe Ultravox. Le chanteur guitariste, vocaliste de premier plan, s’était fait connaître à l’époque de la “new wave” anglaise comme l’un de ses principaux membres avec Billy Currie du  concept Visage qui avait sorti à l’’époque un “tube” planétaire “Fade To Grey”Midge Ure s’était aussi illustré en remplaçant au pied levé John Foxx, le précédent chanteur d’Ultravox, un des fleurons de la musique électronique britannique. Midge Ure ressortira un dernier album de réformation avec Ultravox nommé Brillant en 2012 (en parallèle de sa carrière solo), qui mit de cette façon un terme (provisoire ?) à leur collaboration. Après avoir donc fait les beaux jours d’Ultravox, Midge Ure réalisa à partir de 1985 une bonne vingtaine  d’albums sous son propre nom. Il est vrai qu’il fut un des principaux compositeurs du combo anglais à qui il rend quelque part hommage en reprenant plusieurs des titres emblématiques (et non des moindres), du groupe sur Orchestrated. Ces fantastiques compositions se voient ici réorchestrées et réarrangées de main de maître, la voix de Midge Ure étant mixée à la perfection, elle y prend une plus grande ampleur. Certains des magnifiques morceaux émaillant ce disque étaient d’ailleurs prédisposés à être interprétés un jour dans une version  symphonique, et c’est tout le grand intérêt d’Orchestrated qui permet  ainsi à des titres comme “Dancing with Tears in My Eyes” ” Hymn” “Man of Two Worlds” “Lament”  le génial “Vienna” voire le grandissime “Death In The Afternoon”, avec sa splendide intro, de reprendre vie.

Paradoxalement, ce sont les titres tirés du répertoire d’Ultravox qui tirent cet album vers le haut. Le fait que Midge Ure reprenne ces compositions marquantes et évocatrices d’un glorieux parcours musical avec son ex groupe, font que le chanteur a bien du mal à se détacher de cette époque bénie qu’il connut avec Ultravox. Cet album permt à Midge Ure de s’immerger dans les trésors enfouis d’Ultravox pour mieux en recueillir  la substance  tout en restituant la magie qu’elle offrait jadis. Rien que pour les six titres précités du célèbre groupe,  il vous faut absolument acquérir cet Orchestrated qui se termine sur le titre éponyme “Fragile” tiré de l’avant dernier album studio de Midge Ure. On souhaite vivement que Midge Ure retrouve sa verve et sa grande inspiration au niveau des compositions, comme ce fut le cas dans Ultravox. En attendant un nouvel album “original“, on ne peut que se délecter de cet Orchestrated  qui restera quoi qu’il advienne un des meilleurs albums de 2017.

MIDGE URE – ORCHESTRATED

Midge Ure - Orchestrated (2017)

Titre : Midge Ure
Artiste : Orchestrated

Date de sortie : 2017
Pays : Écosse
Durée : 57’30
Label : BMG

Setlist

1 Hymn 6:56
2 Dancing With Tears In My Eyes 5:03
3 Breathe 4:47
4 Man Of Two Worlds 4:46
5 If I Was 5:14
6 Vienna 5:07
7 The Voice 5:18
8 Ordinary Man 4:32
9 Death In The Afternoon 7:06
10 Lament 4:29
11 Reap The Wild Wind 4:01
12 Fragile 6:19

Line-up

James Ure

 

A propos de l'auteur

Daniel Sebon

Salut à tous je suis Dany , nouvellement chroniqueur sur Amarokprog et anciennement sur Koid9 et progressivearea, je collabore aussi sur Lebolg du jester. Grand amoureux de musique devant l'éternel, et de musiques progressives au sens large du terme. J'ai été bercé aux sons du "Segent peppers" des Beatles, puis ensuite je n'ai jamais lâché la musique qui représente un peu mon oxygène. Après j'ai passé ma vie en écoutant Hendrix, Genesis, Floyd ,Marillion, Mike Oldfield, Tull, Yes, Ange Camel (entres autres génies que j'ai aimé) tout en découvrant les plus récents, Steve Wilson, Riverside, Gazpacho, Dream Theater, The Watch, Anathema.(entres autres très belles découvertes qui sont venues après. Puis la musique planante m' aussi bien accompagné telle, Tangerine Dream ,Vangelis, Klauz Schulsz. Sans parlé aussi de la période "jazz rock" qui m'a bien plue jadis "au temps de Pierre et Gladys", telle Mahavischnu Orchestra, Chick Corea, Al Dimeola, Pat Metheny, voilà quelques perles qui ont émaillé ma longue vie d'aficionados et je compte bien par le biais d'Amarokprog, en découvrir d'autres et vous en faire découvrir. Progresssivement votre Dany

Articles similaires