Kaipa Da Capo - Dårskapens Monotoni
4.0Note Finale

Et paf ! Si on connaît bien Kaipa pour sa douzaine d’albums produits depuis 1975, l’histoire du groupe devient aujourd’hui un feuilleton épique puisque de la formation d’origine créée par le quatuor Roine Stolt, Tomas Eriksson et Ingemar Bergman et Hans Ludin, ne reste aujourd’hui que ce dernier à bord du rafiot. Ses trois compères ont en effet décidé de s’échapper pour relancer la bête, de leur côté, nommant subtilement le projet Kaipa Da Capo. Pour les amateurs de solfège, la mention Da Capo signifie un retour au début de la partition. À méditer.

Pour leur premier album dans cette nouvelle configuration, Dårskapens Monotoni (folie monotone), le quintet (Michael Stolt et Max Lorenz en renforts) revient dans la course d’un prog rock ultra classique, coulé dans le moule d’un mélange savant, quelque part entre Genesis, Pink Floyd et Yes. Très Flower Kings donc. CQFD. Il faut dire qu’avec Roine Stolt aux commandes, difficile d’échapper à ces influences indéboulonnables. Tout juste sorti de sa collaboration avec Jon Anderson (Invention of Knowledge), le guitariste une fois de plus tout son talent pour composer des hymnes joyeusement mélancoliques et pleins de nuances. Sans tergiverser, les sept titres proposés offrent leur lot d’épiques, notamment « Tonerna » qui trône sur l’album avec ses dix sept minutes de spirales folk, atmosphériques et rock.

En revenant au son du Kaipa période Decca, et même au chant estampillé suédois, Kaipa Da Capo livre un album qui revisite le musée seventies du genre sans faire dans le poussiéreux ou le nostalgique essoré ni oublier quelques accents pop (« Vi Lever Här », « Spår Av Vår Tid ») en guise de respirations bienvenues. Dårskapens Monotoni déploie ainsi ses  grands éclairs de couleurs pour ne pas caler dans cette course folle contre l’inertie. Et il étonne par son souffle.

KAIPA DA CAPO – DÅRSKAPENS MONOTONI

Kaipa Da Capo - Dårskapens Monotoni (2016)

Titre : Dårskapens Monotoni
Artiste : Kaipa Da Capo

Date de sortie : 2016
Pays : Suède
Durée : 66’35
Label : Foxtrot Records

Setlist

1. Dårskapens Monotoni (10:30)
2. När Jag Var En Pojk (10:40)
3. Vi Lever Här (6:20)
4. Det Tysta Guldet (10:20)
5. Spår Av Vår Tid (5:40)
6. Tonerna (17:20)
7. Monoliten (5:45)

Line-up

– Michael Stolt / lead vocals, guitar, keyboards
– Roine Stolt / guitars, keyboards, vocals, producer
– Max Lorentz / keyboards, vocals
– Tomas Eriksson / bass
– Ingemar Bergman / drums

With:
– Merit Hemmingson / vocals (4)
– Otto Åberg / vocals (6)
– Ludde Lorentz / sax (6)
– Peter Lindberg: / steel guitar (3,7)

VOTRE AVIS :

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.