XII Alfonso - Djenné
4.0Note Finale

Après la triplette de Darwin (2012) et la tragique disparition de leur pote batteur Thierry Moreno, les frères Claerhout (dont François, véritable passionné de l’Afrique) s’en reviennent avec ce conte musical qui puise du côté des sonorités africaines. Pour raconter comment l’Islam est arrivé dans la ville de Djenné, au Mali, laissant en témoignage une mosquée devenue célèbre, le groupe se fait épauler par une myriade de musiciens aux origines diverses : français, maliens, sénégalais, anglais, tous ont en commun un énorme talent au service d’un album dédié à la tolérance. Avec son lot d’instruments traditionnels (djembe, xalam, bougarabou, balafon, flute, oud, masinko), l’univers folklorique prend le dessus pour offrir un tapi original qui tranche clairement avec l’univers prog-rock habituel et celui du groupe en particulier. La narration et le chant (en français, bambara & wolof) inscrit le storytelling dans une forme idéalement enrobée par une musique jamais trop appuyée et pourtant profonde.

Le talent des auteurs, belle raffinerie, s’incorpore dans cette texture traditionnelle avec un esprit de récréation bénéfique. Comme s’ils se ressourçaient. Et si les influences ressortent de la pénombre (Mike Oldfield notamment), le terrain de jeu ne se limite pas aux habitudes. Loin des atmosphères qui effleurait les albums Monet (2002 & 2005) ou Under (2009), Djenné entretien son univers sur des plages baladines qui évitent le massif au profit de vallées et clairières qui combleront les aficionados du cool, du planant et pour tout dire, de l’exaltant. Si l’album peut sembler tirer un peu en longueur, en langueur, il ne ronronne jamais sur le futile. Avec ses mélodies précieuses mais prégnantes, l’ami Baudelaire aurait pu conclure fort à propos : « Là, tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté ».

XII ALFONSO – DJENNÉ

XII Alfonso - Djenné (2016)

Titre : Djenné
Artiste : XII Alfonso

Date de sortie : 2016
Pays : France
Durée : 67’22
Label : Auto Production

Setlist

1. Sahel (1:52)
2. Africa (4:22)
3. Les rois de Djenné (4:50)
4. Ecoute les choses (3:37)
5. Tapama (4:28)
6. Chanson Peul (3:05)
7. Koy komboro (3:43)
8. La trahison du roi (3:45)
9. Djom béni Dakan (4:07)
10. N’goni (1:36)
11. Dji Djégué Djiguiya (3:34)
12. Ecoute les choses (2:45)
13. Toi le pêcheur (3:59)
14. Marché aux poissons (4:16)
15. Le silence est un chemin d’or (3:03)
16. Benkéléma (3:54)
17. La mosquée d’argile (4:52)
18. Le jour du crépissage (3:40)
19. Mali blues (1:54)

Line-up

François Claerhout (Basse / Claviers / Batterie / Bougarabou, Calebasse, Oud, Masinko)
Philippe Claerhout (Guitares / Basse / Xylophone, Mandoline, Dan Bao, Bouzouki, Accordéon)

Stéphane Ducassé (Flûtes, Piano, Clarinette)
Robin Boult (Guitares / Invité)
Angélique Dione (Chant / Invité)
Boubacar M’baye (Invité / Djembé, Sabax, Bougarabou, Tama, Congas)
Camara Le Guinéen (Invité / Violon Peul), Cheikh (Basse / Invité)
Cheikh Baye Fall (Invité / Xin, Tama, Bougarabou, Percussions)
Diango Diabakhaté (Invité / Xalam), Djamila Diallo (Invité / Voix D’enfant)
Eric Petznik (Batterie / Invité), Florian Berouet (Guitares / Invité)
Franck Chaubet (Guitares / Invité), Hamdine (Invité / Voix Peul)
Moustafa Cissé (Chant / Invité / Xalam, Ukulélé)
N’dongo Faye (Invité / Djembé, Xin, Calebasse, Percussions)
Pois-carotte (Invité / Mélodica)
Vieux Camara (Invité / Flûte Africaine)
Vieux Keita (Invité / Balafon)

 

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires