Quantum Fantay - Yemaya Orisha
3.5Note Finale

Depuis 2005 et leur premier album Agapanthusterra, les belges de Quantum Fantay tapent dans un space rock ultra rythmé, flûté et bordé d’une guitare sinueuse qui s’enroule autour de mélodies en lévitation. Avec un Ozric Tentacles aux abonnés absents, le huitième opus de Quantum Fantay intitulé Yemaya Orisha propose, sur du velours, cinq instrumentales qui ne dérogent pas à la règle du genre. Aucun titre d’une durée inférieure à 7 minutes, de la rythmique au groove enflammé (la basse de Jaro & la batterie de Luis Verlinden fusionnent idéalement), de l’enjoué, du fun, de la coolitude à foison. La guitare de Tom Tas survole tout cela avec un sens de l’aérien bluffant (« Riddle of the Sphinx »), même dans ses accents les plus pop (« Mami Wata (Veauitifull Mocean pt2) »). Évidemment, nos amis conservent cette capacité à ne pas rester coincés dans le même schéma, même si le genre impose un chemin tracé qui pourra en lasser certains, et lorgne même vers quelque chose d’hypnotique sur « Gemini Flower ». Du festif, du virevoltant, du planant, la recette Quantum Fantay tourne à plein régime. Les amateurs apprécieront.

ENGLISH VERSION

Since 2005 and their first album Agapanthusterra, Quantum Fantay‘s Belgians have been hitting an ultra rhythmic rock space, flute and bordered by a sinuous guitar that wraps itself around levitating melodies. With Ozric Tentacles absent of the radars, Quantum Fantay‘s eighth opus entitled Yemaya Orisha offers, on velvet tapistry, five instrumental pieces (if we exept some spoken words) that do not deviate from the rule of the genre. No track less than 7 minutes long, from rhythmic to fiery groove (Jaro‘s bass & Luis Verlinden‘s drums ideally merge), playfulness, fun, coolness in abundance. Tom Tas‘ guitar flies over all this with a breathtaking sense of aerialism (“Riddle of the Sphinx”), even in its most pop accents (“Mami Wata (Veauitifull Mocean pt2)“). Obviously, our friends keep this ability not to get stuck in the same pattern, even if the genre imposes a path that may be without anough surprises for some, and even stares at something hypnotic with “Gemini Flower“. Festive, whirling, gliding, the Quantum Fantay new album is running at full speed. Amateurs will appreciate it.

QUANTUM FANTAY – YEMAYA ORISHA

Quantum Fantay - Yemaya Orisha (2019)

Titre : Yemaya Orisha
Artiste : Quantum Fantay

Date de sortie : 2019
Pays : Belgique
Durée : 45’22
Label : Progressive Promotion Records

Setlist

1. Yemaya Orisha (Veautifull Mocean Pt1) (12:51)
2. Mami Wata (Veautifull Mocean Pt2) (9:56)
3. Riddles of the Sphinx (7:20)
4. Gemini Flower (8:03)
5. Serra da Estrela (7:12)

Line-up

– Tom Tas / guitars
– Pieter van den Broeck (“Pete Mush”) / synthesizers
– Wouter De Geest (“Jaro”) / bass
– Louis / drums

With:
– Charles Sla / flutes
– Maera / vocals (3)
– Rafaela Ignis / vocals (5)

VOTRE AVIS :

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.