Pain of Salvation - Remedy Lane Re:Mixed
4.0Note Finale

Voici que nous arrive en ce début d’été 2016 « Remedy Lane remixed » de Pain Of Salvation les suédois l’avaient  enregistré à la base  en 2012 et  après plusieurs écoutes on constate que  le groupe a considérablement rafraichit le propos pour  cette occasion. Il s’agissait d’un des meilleurs albums de POS et d’un concept album dans la pure tradition du genre et dont le thème principal tourne autour des regrets, qui nous l’avons bien appris ne servent à rien, font du mal et sont destructeurs.

Pain Of Salvation donne sur cette nouvelle édition, une dimension légèrement différente  de la musique à la version d’origine,  et ce par  une approche  sensiblement autre de  ce « métal progressif » qui commençait quelque peu à s’essouffler. En cela Pain Of Salvation, tout comme  les américains de Dream Theater essaie de sortir de chemins balisés propres à ce genre musical, et sur cet opus  le groupe y parvient haut la main, les deux formations ayant beaucoup de points communs  il est vrai ;

Le line up a bien changé sur ce nouvel album mais le chanteur, guitariste  Daniel Gildenlöw  est toujours à la tête de POS qui  atteindra  en  définitive  le but escompté  sur ce « Remedy Lane remixed »,  qui contre toute attente ravira assurément les plus blasés d’entre nous. Nous sommes sur cette revisitassion  largement aux frontières du meilleur « progressif » que l’on pouvait imaginer venant d’un groupe affilié au  « métal », qui pour le coup met beaucoup d’eau dans son vin en réalisant la parfaite synthèses entre ces deux genres cousins, mais qui cependant font très bon ménage sur ce « Remedy Lane remixed». Pain of Salvation a  dû créer le bon tempo pour associer les deux styles et a  pu trouver le juste milieu, le tout découlant sur des contours alambiqués de compositions assez tortueuses,  et de fait le résultat mérite qu’on revienne quatorze ans après sur cet album  assez ambitieux – peut être alors en avance sur son temps et qui gagne à être redécouvert.

A présent on attend le groupe de pied ferme pour le « véritable » nouvel opus de POS qui est quant à lui prévu dans le courant de l’année. Dans l’immédiat  on a déjà ce « Remedy Lane Remixed » à se mettre entre les oreilles et cela calmera largement notre attente.

 

Photo by Linda Akerberg

PAIN OF SALVATION – REMEDY LANE RE:MIXED

Pain of Salvation - Remedy Lane ReMixed (2016)

Titre : Remedy Lane Re:Mixed
Artiste : Pain of Salvation

Date de sortie : 2016
Pays : Suède
Durée : 68’06
Label : InsideOut

Setlist

1. Of Two Beginnings (2:24)
– Chapter 1
2. Ending Theme (4:59)
3. Fandango (5:51)
4. A Trace Of Blood (8:17)
5. This Heart Of Mine (1 Pledge) (4:01)
– Chapter 2
6. Undertow (4:47)
7. Rope Ends (7:02)
8. Chain Sling (3:58)
9. Dryad Of The Woods (4:56)
– Chapter 3
10. Remedy Lane (2:15)
11. Waking Every God (5:19)
12. Second Love (4:21)
13. Beyond The Pale (9:56)

Line-up

– Daniel Gildenlöw / guitars, lead vocals, co-producer
– Johan Hallgren / guitars, backing vocals
– Fredrik Hermansson / keyboards
– Kristoffer Gildenlöw / bass, backing vocals
– Johan Langell / drums, backing vocals

VOTRE AVIS :

A propos de l'auteur

Salut à tous je suis Dany , nouvellement chroniqueur sur Amarokprog et anciennement sur Koid9 et progressivearea, je collabore aussi sur Lebolg du jester. Grand amoureux de musique devant l'éternel, et de musiques progressives au sens large du terme. J'ai été bercé aux sons du "Segent peppers" des Beatles, puis ensuite je n'ai jamais lâché la musique qui représente un peu mon oxygène. Après j'ai passé ma vie en écoutant Hendrix, Genesis, Floyd ,Marillion, Mike Oldfield, Tull, Yes, Ange Camel (entres autres génies que j'ai aimé) tout en découvrant les plus récents, Steve Wilson, Riverside, Gazpacho, Dream Theater, The Watch, Anathema.(entres autres très belles découvertes qui sont venues après. Puis la musique planante m' aussi bien accompagné telle, Tangerine Dream ,Vangelis, Klauz Schulsz. Sans parlé aussi de la période "jazz rock" qui m'a bien plue jadis "au temps de Pierre et Gladys", telle Mahavischnu Orchestra, Chick Corea, Al Dimeola, Pat Metheny, voilà quelques perles qui ont émaillé ma longue vie d'aficionados et je compte bien par le biais d'Amarokprog, en découvrir d'autres et vous en faire découvrir. Progresssivement votre Dany

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.