Vulkan - Observants
4.5Note Finale

Vulkan est un groupe suédois qui œuvre dans un registre à la fois post-rock et métal progressif. Après « Mask of air », la bande à David Engström nous propose en ce début d’année un nouvel opus intitulé Observants. Les musiciens nous embarquent dans une fiction dans laquelle un personnage bascule dans un monde parallèle en ouvrant une porte au fond de sa cave.

Leur musique est sauvage et explore de larges territoires. Leur style est en réalité unique, le tout est construit de façon méticuleuse à l’image des harmonies vocales ou du soin apporté aux ambiances et autres textures.

Sans l’ombre d’un doute, les musiciens sont très doués, on ressent une grande maîtrise technique.

Huit titres sont proposés sur cette œuvre. Après une sympathique entrée en matière (« Sleepwalker’s march »), « Invisible thrones » déboule en force, du Vulkan pur jus comme on les a connus avec « Mask of Air ». Musicalement, c’est impeccable.

Un des mes titres préférés est le second : « From here to where it all ends (Terminus) ». Le chanteur y excelle dans la restitution du message, le tout est très empreint d’émotion. Vocalement, le travail est énorme tout comme la ligne de basse suave à souhait qui l’accompagne comme une complainte d’une beauté inouïe. « Hypnotica » suit le mouvement et va encore au delà des frontières en explorant d’autres territoires de cet univers parallèle. Le tout est puissant, riche et fait de maîtrise.

Quatre titres suivent : « Cosmigrants » à la sauce Jean-Michel Jarre (qu’ils m’ont avoué un jour adorer), un remarquable « Consequence of ignorance », «The luning » puis « Endineer » qui conclut le tout avec brio.

Vous avez deviné l’enthousiasme qui est le mien face à ce disque. Il est en réalité rare de découvrir de tels groupes. Ce qu’ils offrent n’est autre que le fruit d’un travail acharné fait de passion et de talent. A l’écoute, les notes jaillissent comme un volcan, c’est chaud, minéral, de la lave en fusion, c’est spectaculaire à écouter. Pour toutes ces raisons, ils méritent à mon humble avis votre écoute attentive. Pour les autres passionnés, mélomanes et curieux, de beaux moments et d’uniques paysages s’ouvriront à eux. Un album de grande classe, ni plus ni moins.

VULKAN – OBSERVANTS

Vulkan - Observants (2016)

Titre : Observants
Artiste : Vulkan

Date de sortie : 2016
Pays : Suède
Durée : –
Label : –

Setlist

1. Sleepwalkers March 03:13
2. Invisible Thrones 08:33
3. From Here To Where It All Ends 03:32
4. Hypnotica 07:19
5. Cosmigrants 00:37
6. Consequence Of Ignorance 06:49
7. The Luning 03:32
8. Endineer 07:12

Line-up

 

A propos de l'auteur

Sébastien Buret

Né à Lille en 1972, je découvre Les Beatles à 10 ans, un premier amour dont je me souviens encore : paroles en main, je chantais à tue-tête dans le salon familial. A 15 ans, c'est le déclic. Par une après-midi bénie, mon cousin me passe deux albums : « 90125 » de Yes et « Are you sitting confortably » d'IQ. C'est alors la claque, la révélation. De là naîtra un amour profond pour le rock progressif et une passion ultime pour le groupe Yes dont j'achèterai deux albums dès le lendemain. Cette mélomanie se renforcera au fil des années, de belles amitiés se greffant au passage à force de rencontres et de partages. Eclectique jusqu'au bout, je peux passer de Sépultura à Beethoven sans soucis. J'aime le beau, l'émotion, la sincérité et la profondeur de l'expression musicale. Pour ces raisons, je me passionne notamment chaque jour davantage pour des musiciens tels que Steve Hogarth et le groupe Marillion ou encore pour des formations telles que Gazpacho, Opeth ou Steven Wilson. Car la musique est une histoire d'hommes et de femmes, mon exercice de prédilection est l'interview. Quoi de plus intéressant et enthousiasmant que de rentrer dans l'intimité d'artistes, que de tenter à comprendre leurs messages et les mettre en lumière ? Ecrire a pour moi du sens et ce en toute modestie : rendre hommage aux artistes que j'admire et tenter l'impossible : rendre justice à leur talent ! Tout en m'amusant et en apprenant...