Vangelis - Rosetta
4.5Note Finale

Après un long silence d’une quinzaine d’années, son dernier album Mythodea datant de 2001, Vangelis fait un comeback avec  un disque concept dédié à la mission Rosetta que le musicien a mis à l’honneur en lui offrant ainsi le titre de son nouvel opus. Il s’agit en réalité pour cet album nommé donc Rosetta, d’une commande faite à Vangelis par l’ESA (Agence Spatiale Européenne), et  l’idée de sa réalisation a germé lorsque l’astronaute André Kuipers avait  partagé sa passion du vide intersidéral avec le célèbre compositeur alors que Vangelis se trouvait dans la Station spatiale internationale à Londres en 2012. À la suite de cet échange verbal Vangelis s’est enfermé en studio et a composé l’intégralité de la musique. La sonde Rosetta avait voyagé durant  un long périple de plus de dix ans elle avait largué le petit robot Philae sur la comète Tchouri pour y collecter des échantillons et comprendre l’origine de la vie – elle ne devait revenir sur terre qu’en septembre dernier. Le grec est coutumier du fait car il avait jadis conçu la bande-son de la mission Mars Odyssey en titrant un album du même nom (ce projet venait alors de la célèbre NASA)

Rosetta est un bel hommage à tous ceux qui ont participé à cette mission interstellaire et plus encore car Vangelis  avait déclaré sur le blog de l’ESA. «La mythologie, la science et l’exploration spatiale sont autant de thèmes qui me fascinent depuis mon enfance. En fait, ils ont toujours été connectés à la musique que j’écris». Vangelis ne fait pas référence au chef d’œuvre qu’il composa pour le film de fiction  Blade Runner et qui restera  un des points culminants et une des plus belles œuvres qu’il devait composer au cours de sa carrière  qui fut émaillée de joyaux d’une  richesse infinie. On pourra conseiller aux amateurs du film et de la musique de Vangelis, une réédition de cette bande originale Blade Runner Trilogy, sortie en 2007, à l’occasion  des vingt-cinq ans de la sortie du film,  mais cette fois ci, en plus de l’album initial, deux autres albums issus des enregistrements de base nous sont proposés par Vangelis et ils demeurent complètement dans l’esprit de ce film emblématique. Il semble évident et cela coule de source que Vangelis et le cosmos ne font qu’un car son environnement  artistique s’est construit autour d’une musique à vocation rêveuse et cérébrale  elle est  induite principalement de sonorités synthétiques mais paradoxalement il s’en  dégage une phénoménale chaleur. Ce magicien des synthés nous avait habitués au meilleur, tout au long de sa pléthorique discographie et par sa musique cosmique, certains emploieront le terme « planante »,  largement inspirée par cet univers qui nous entoure et qui souvent nous subjugue.

On ne va pas ici refaire le parcours du musicien qui fut clairsemé de créations  toutes plus belles les unes que les autres, et ce la plupart du temps  en solo, sauf lorsqu’il collabora avec Jon Anderson de Yes, dont la voix était en parfaite adéquation avec la musique de Vangelis. Ce duo apparaissait comme une évidence, et il est considéré par les puristes, comme une référence en la matière, il est rentré dans les annales de la musique du vingtième siècle, et l’on souhaite de tout cœur retrouver un jour ensemble ces deux très grands artistes. Les treize compositions figurant sur Rosetta semblent être une suite logique à Blade Runner, en tous cas elles se situent dans les mêmes dimensions célestes et en prise avec le cosmos. Comme sur Blade Runner et sur ses autres enregistrements Vangelis a tout réalisé et produit, les orchestrations y sont grandioses, on ne peut que se laisser bercer et envouter par ces cinquante-cinq minutes de pur bonheur.

Et  bien voilà, après tant d’années, l’inspiration est toujours au rendez-vous et Vangelis  signe avec Rosetta une des plus belles musiques qui resteront gravées pour l’éternité et  comme l’illustration d’un talent hors normes.

VANGELIS – ROSETTA

Vangelis - Rosetta (2016)

Titre : Rosetta
Artiste : Vangelis

Date de sortie : 2016
Pays : Grèce
Durée : 55′
Label : Decca

Setlist

1. Origins (Arrival)
2. Starstuff
3. Infinitude
4. Exo Genesis
5. Celestial Whispers
6. Albedo 0.06
7. Sunlight
8. Rosetta
9. Philae’s Descent
10. Mission Accomplie (Rosetta’s Waltz)
11. Perihelion
12. Elegy
13. Return to the Void

Line-up

– Vangelis / all instruments

 

A propos de l'auteur

Daniel Sebon

Salut à tous je suis Dany , nouvellement chroniqueur sur Amarokprog et anciennement sur Koid9 et progressivearea, je collabore aussi sur Lebolg du jester. Grand amoureux de musique devant l'éternel, et de musiques progressives au sens large du terme. J'ai été bercé aux sons du "Segent peppers" des Beatles, puis ensuite je n'ai jamais lâché la musique qui représente un peu mon oxygène. Après j'ai passé ma vie en écoutant Hendrix, Genesis, Floyd ,Marillion, Mike Oldfield, Tull, Yes, Ange Camel (entres autres génies que j'ai aimé) tout en découvrant les plus récents, Steve Wilson, Riverside, Gazpacho, Dream Theater, The Watch, Anathema.(entres autres très belles découvertes qui sont venues après. Puis la musique planante m' aussi bien accompagné telle, Tangerine Dream ,Vangelis, Klauz Schulsz. Sans parlé aussi de la période "jazz rock" qui m'a bien plue jadis "au temps de Pierre et Gladys", telle Mahavischnu Orchestra, Chick Corea, Al Dimeola, Pat Metheny, voilà quelques perles qui ont émaillé ma longue vie d'aficionados et je compte bien par le biais d'Amarokprog, en découvrir d'autres et vous en faire découvrir. Progresssivement votre Dany

Articles similaires