Vanessa in the Garden
3.5Note Finale

Pour sa première incursion dans le cinéma fantastique, Clint Eastwood prenait des gants. Jalon de la série Amazing Stories, produite par Steven Spielberg, c’est ce dernier qui lui proposera de filmer un script écrit par ses soins. Nous voici à la rencontre de Byron Sullivan (Harvey Keitel), artiste heureux et marié à Vanessa (Sondra Locke), qui voit sa carrière décoller quand une grande galerie New Yorkaise accepte d’exposer ses œuvres. Malheureusement un accident de calèche tue son épouse et ses espoirs, jusqu’au jour où une apparition dans le jardin lui fait retrouver la lumière. Il y a du Portrait de Dorrian Gray dans cette histoire qui entremêle le pouvoir de la création (et de la re-création), la folie et l’amour dans toute sa pureté. On se rapproche ici du cinéma fantastique édulcoré de la Quatrième Dimension, bordé parfois d’un romantisme suranné et poétique. Dans le rôle de ce couple maudit et magnifique, Harvey Keitel compose un artiste transi alors que Sondra Locke joue une Vanessa évanescente à contre emploi de ses autres performances dans les films réalisés par son compagnon de l’époque. Épiphanie de leur relation, ce dernier film en commun tient au prestige de son réalisateur et du scénariste. Il démontrait l’aisance de Clint Eastwood à se confronter à un genre archétypal, sans a priori ni condescendance. En ressort un bel épisode, élégant et généreux.

ENGLISH VERSION

VANESSA IN THE GARDEN

For his first try into fantasy, Clint Eastwood was taking great care to his story. Milestone of the Amazing Stories series, produced by Steven Spielberg, it is the latter who will propose him to film his own script. So, we meet Byron Sullivan (Harvey Keitel), a happy artist married to Vanessa (Sondra Locke), who sees his career take off when a major New York gallery agrees to exhibit his work. Unfortunately, a horse-drawn carriage accident killed his wife and his hopes, until the day when an appearance in the garden brought him back to the light. There is a Dorrian Gray spirit in this story that intertwines the power of creation (and re-creation), madness and love in all its purity. We are getting closer here to the watered-down fantasy cinema of the Fourth Dimension, sometimes bordered by an outdated and poetic romanticism. In the role of this cursed and magnificent couple, Harvey Keitel composes a transient artist while Sondra Locke plays an evanescent Vanessa against the use of her other performances in the films made by her partner. The epiphany of their relationship, this last film in common is due to the prestige of its director and scriptwriter. It demonstrated Clint Eastwood‘s ease in confronting an archetypal genre, without a priori or condescension. The result is a beautiful episode, elegant and generous.

Vanessa in the Garden - Clint Eastwood (1985)

Titre : Vanessa (Amazing Stories, S01E12)
Titre original : Vanessa in the Garden

Réalisé par : Clint Eastwood
Avec : Sondra Locke, Harvey Keitel…

Année de sortie : 1985
Durée : 29 minutes

Nationalité : États-Unis
Genre : Fantastique

Synopsis : Un peintre récemment veuf se remet à peindre...

Votre avis

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.