Tilt - Million Dollar Wound
4.3Note Finale

Steve Vantsis est bassiste et à l’écoute de Million Dollar Wound on n’en sera pas étonné. En 2009, après avoir composé et arrangé 13th Star (Fish), le voici qui lançait son nouveau projet nommé TILT, entouré des solides musiciens Dave Stewart (batterie), Robin Boult (guitare) et Irvin Duguid (claviers). Mais plutôt que la bagarre, Vantsis préfère travailler ses mélodies au corps, les ciseler toutes guitares dehors (« No superman » et sa rythmique binaire et carrée) avec un son rugueux, sans déprime ni certitude post-rock blasée. La voix sensuelle, eraflée, de Paul Dourley finit de donner à ce titre une fougue contrôlée. La suite se déroule dans un climat plus tempréré : de la ballade « Long Gone », délicatement interprétée par Kaela Rowan, au subtil « Gravity » porté par Holly Tomas. Ce choix d’interprètes multiples mais toujours parfaitement à leur place n’est d’ailleurs pas sans rappeler le système du professeur Alan Parsons. Le côté atmosphérique de « Answers » et la douceur de « Adore » avec son final très floydien séduisent immédiatement. Aidé par quelques copains venus en bons voisins (John Wesley de Porcupine Tree ou Frank Usher de Fish), la qualité de ce premier EP débouchait tête haute dans la lumière et malgré son caractère prévisible qui pouvait l’apparenter à des formations comme Frost* ou Kino, TILT parvennait à écrire de belles embardées et mieux, à donner envie d’en connaître davantage. Après tout, on ne crache pas sur des chansons si bien écrites. La suite des événments allait pourtant se faire attendre… pour le meilleur !

TILT – MILLION DOLLAR WOUND

Tilt - Million Dollar Wound (2009)

Titre : Million Dollar Wound
Artiste : Tilt

Date de sortie : 2009
Pays : Angleterre
Durée : –
Label : Plane Groovy

Setlist

01 – No Superman
02 – Long Gone
03 – Gravity
04 – Answers
05 – Adore

Line-up

– Steve Vantsis
– Dave Stewart
– Robin Boult
– Irvin Duguid

Guests :

– Paul Dourley
– Holly Tomás
– Kaela Rowan

VOTRE AVIS :

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.