Storm Corrosion - Storm Corrosion
3.8Note Finale

L’expression « Storm Corrosion » du nom du projet et de son premier album éponyme pourrait évoquer une A.D.N. indocile, rugueuse, voire fiévreuse. Et bien non ! Il faut dire que l’arlésienne d’un duo formé par Steven Wilson (Porcupine Tree, Blackfield, Bass Communion) et Mikael Åkerfeldt (Opeth) prend à rebours les attentes métalliques de leurs (nombreux) laudateurs. Car il n’est ici question que d’atmosphères peu rassurantes, de pirouettes technologiques, de folk lo-fi mortifère. Les ambiances hivernales, les dissonances appliquées comme un dogme (« Storm Corrosion », éthéré à souhait) et les voix trafiquées, véritable marque de fabrique du père WilsonHag »), déploient leur belle étoffe même si nous avons déjà connu plus inventif.

Attention ! On ne flirte jamais avec la mélancolie… tant la dépression semble avancée. Chronique. Les harmonies vocales tant attendues se croisent le plus souvent, au point que « Happy » sonne comme un ersatz déglingué et morbide de Simon & Garfunkel. Le projet emprunte aux genres effleurés ce qu’il y a de bon, mais n’évite pas toujours un sentiment d’oppression qui peut aller jusqu’à l’étouffement. Une sorte de mysticisme musical qui se replie sur lui-même mais qui n’empêche heureusement pas quelques belles montées d’adrénaline (« Lock Howl »), ni des vapeurs lynchéennesLjndet Innan »). On reste un peu chancelant. Groggy.

Quand même, le duo profite de cet album pour confirmer leur immense talent réciproque sur l’hypnotique « Drag Ropes », porté par un clip franchement somptueux. Une mélodie qui passe du dramatique au tragique avec une douceur, une simplicité implacable. Un pathos contaminé et contagieux que certains prendront pour l’arnaque de l’année quand les autres, évidemment, ne trouveront qu’à s’incliner devant la noirceur charbonneuse déployée. Storm Corrosion, ou la sombre machinerie au fatum mélodique consommé.

STORM CORROSION – STORM CORROSION

Storm Corrosion - Storm Corrosion (2012)

Titre : Storm Corrosion
Artiste : Storm Corrosion

Date de sortie : 2012
Pays : Angleterre & Suède
Durée : 47’24
Label : Roadrunner Records

Setlist

1. Drag Ropes (9:52)
2. Storm Corrosion (10:12)
3. Hag (6:28)
4. Happy (4:53)
5. Lock Howl (6:09)
6. Ljudet Innan (10:20)

Line-up

– Mikael Åkerfeldt / guitars and vocals
– Steven Wilson / keyboards and vocals
– Gavin Harrison / drums
– Ben Castle / woodwinds

VOTRE AVIS :

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.