Steven Wilson - Home Invasion: In Concert at the Royal Albert Hall
5.0TOP 2018

Aujourd’hui âgé de 51 ans, Steven Wilson s’est longtemps senti un peu à part dans l’univers musical britannique. Décrit il y a peu encore par The Telegraph comme “le musicien le plus fameux dont vous n’avez pas entendu parler”, ce dernier aura attendu près de trente ans pour inverser le cours d’une histoire qui semblait inéluctable et transformer son statut avec le succès critique et public de son dernier album studio To the Bone (2017). De la transparence à la lumière, Steven Wilson plongeait son savoir faire (phénoménal) dans une forme de pop ultra-travaillée à l’image de ce qu’avait pu produire Peter Gabriel dans les années 80. La tournée des grands ducs qui s’ensuivit allait dès lors le mener sur les scènes du monde entier avec un arrêt attendu dans la plus prestigieuse salle londonienne : le Royal Albert Hall. L’occasion était trop belle et l’enregistrement des trois soirées “sold out” servit de support à un combo CD/DVD/Blu-Ray particulièrement soigné : Home Invasion: In Concert at the Royal Albert Hall.

Il faut avouer que le spectacle offert possède tous les ingrédients nécessaires pour transporter l’auditeur, et le spectateur, dans les plus hautes sphères mélodiques, épicées, légères, carbonées, parfois transformées en décharges de plomb, façonnées dans un maelström totalement maîtrisé d’influences en scope. Souvent assimilé à des ambiances dépressives et anxiogènes, Steven Wilson ne rate pas l’occasion d’introduire le show avec la vidéo “Truth” (savant mélange de mots associés à des images) avant d’enchaîner le plus léger “Nowhere Now” puis “Pariah” sur lequel la présence de Ninet Tayeb apporte une densité étoilée. Évidemment, l’album To the Bone sera largement mis en avant au fil des 21 morceaux distillés sur plus de deux heures et demie de spectacle. Et de spectacle il est question… que ce soit sur le lightshow (splendide), la mise en scène holographique ou les séquences photos/vidéos diffusées en arrière plan. Même l’arrivée de danseuses indiennes pour le disco-pop “Permanating” évite de sombrer dans l’excès de sucre en offrant une respiration festive bienvenue après l’extraordinaire version de “Arriving Somewhere but not Here” et un “Song of I” redimensionné dans une flamboyance charriant des tonnes de sentiments.

Cette impression d’un groupe à l’unisson dans l’excellence instrumentale (Nick Beggs, Adam Holzman, Alex Hutchings et Craig Blundell), qui emporte tout sur son passage, se confirme au fil d’une setlist dont on regrettera seulement quelques absences (« To the Bone » ou « Happy Returns » ajoutés dans la suite de la tournée 2018, à l’Olympia notamment) ce qui ne surprendra pas quand on connaît le niveau discographique de notre ami. En passant de titres plus accessibles (« Lazarus », « People Who Eat Darkness », « Sleep Together ») à de véritables morceaux de bravoure (« Home Invasion / Regret #9 », « Ancestral », « Detonation »), c’est à une forme purement contagieuse de son univers que nous assistons. Sans emphase ni grandiloquence inutiles, le spectacle permet d’apprécier un auteur, compositeur, interprète décidément à l’aise sur scène et désormais complice avec le public comme le prouve les deux morceaux emblématiques (« The Sound of Musak », « The Raven That Refused to Sing »). Techniquement haut en couleurs, Home Invasion invite une réalisation splendide (quelle image !), un montage énergique qui ne laisse rien passer, une flopée de bonus (dont “Routine,” “ Hand.Cannot.Erase.”,Heart Attack in a Layby”, des interviews etc.) et un son supervisé par Steven Wilson lui-même. Étourdissant.

STEVEN WILSON – HOME INVASION: IN CONCERT AT THE ROYAL ALBERT HALL

Steven Wilson - Home Invasion In Concert at the Royal Albert Hall (2018)

Titre : Home Invasion: In Concert at the Royal Albert Hall
Artiste : Steven Wilson

Date de sortie : 2018
Pays : Angleterre
Durée : 153’00
Label : Eagle Rock / Universal

Setlist

(1) Intro “Truth”
(2) Nowhere Now
(3) Pariah
(4) Home Invasion / Regret #9
(5) The Creator Has A Mastertape
(6) Refuge
(7) People Who Eat Darkness
(8) Ancestral
(9) Arriving Somewhere But Not Here
(10) Permanating
(11) Song Of I
(12) Lazarus
(13) Detonation
(14) The Same Asylum As Before
(15) Song Of Unborn
(16) Vermillioncore
(17) Sleep Together
(18) Even Less
(19) Blank Tapes
(20) The Sound Of Muzak
(21) The Raven That Refused to Sing

Blu-ray/DVD bonus features
Rehearsal tracks (Routine, Hand Cannot Erase, Heartattack In A Layby), interview and backstage footage.

5 LP vinyl exclusive tracks
How Is Your Life Today?, Blackfield, Postcard

Line-up

– Steven Wilson / vocals, guitar, keyboards
– Nick Beggs / bass, vocals
– Adam Holzman / keyboards
– Alex Hutchings / guitar
– Craig Blundell / drums

Guest :

– Ninet Tayeb / vocals

 

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires