Steve Hackett - Metamorpheus
4.3TOP 2005

Depuis son séjour chez Genesis, Steve Hackett n’a jamais caché sa saine fascination pour la musique classique et une sensibilité particulière pour la période romantique (Sibélius, Ravel) proche de son ancien acolyte Tony Banks. De l’adaptation Shakespearienne soignée A Midsummer Night’s Dream (1997) à l’impétueux Sketches of Satie (2000, avec son frère John), le guitariste faisait sauter les co(r)des en vigueur de la pop en prouvant, s’il le fallait, qu’il pouvait en découdre avec des arpèges majuscules.

Avec Metamorpheus, Steve Hackett franchit le miroir aux alouettes symphoniques et prend de la hauteur pour se frotter à l’histoire mythique d’Orphée. Sa fascination pour ce personnage tourmenté lui fait porter un regard vers l’autre monde, cet Enfer en perspective qu’il plonge dans une sensualité comme on renverse un Roi. La partition est délicieuse avec une pointe de noirceur qui donne cette teinte spectrale aux splendides trames mélodiques proposées ; comme cette rencontre avec Charon qui entremêle sur un même écheveau l’amour et la mort.

Au gré de ce disque remarquable de poésie, l’orchestre Underworld accompagne les vicissitudes de notre héros sans jamais jouer les pensums abscons. Cette complémentarité avec Steve Hackett définit un univers où chacun tient sa place sans prendre celle de l’autre. Le résultat, sous des arrangements parfaits, préserve l’intimité des grands disques et gagne en intensité sans jamais se vautrer dans la complaisance. Sensualité et émotions guident le fil du récit.

Nul besoin de modifier son plan de vol à coups d’ajustements mystérieux ou d’architectures musicales outrées. Steve Hackett poursuit son chemin classique et romantique dans un spleen blotti entre ombres et lumières. Comme une preuve supplémentaire que le temps ne détruit pas (forcément) tout sur son chemin chaotique, le guitariste signait avec Metamorpheus une de ses œuvres les plus sereine et inspirée, sinon la plus accomplie. Lumineux.

STEVE HACKETT – METAMORPHEUS

Steve Hackett - Metamorpheus (2005)

Titre : Metamorpheus
Artiste : Steve Hackett

Date de sortie : 2005
Pays : Angleterre
Durée : 55’56
Label : Inside Out

Setlist

1. The pool of memory and the pool of forgetfulness (2:14)
2. To earth like rain (1:32)
3. Song to nature (3:02)
4. One Real Flower (3:11)
5. The dancing ground (3:01)
6. That vast life (12:26)
7. Eurydice taken (1:47)
8. Charon’s call (3:14)
9. Cerberus at peace (2:05)
10. Under the world – Orpheus looks back (5:15)
11. The broken lyre (3:17)
12. Severance (3:04)
13. Elegy (3:17)
14. Return to the realm of eternal renewal (2:56)
15. Lyra (6:35)

Line-up

– Steve Hackett / guitar

Featured orchestral players:
– Christine Townsend / principle violin, viola
– Lucy Wilkins / violin
– Richard Steward / cello
– Sarah Wilson / cello
– Dick Driver / double bass
– John Hackett / flute, piccolo
– Colin Clague / trumpet
– Richard Kennedy / French horn

 

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires