Soul Secret - 4
3.0Note Finale

En changeant de vocaliste, Soul Secret ne se simplifiait pas la tâche. L’arrivée de Lino Di Pietrantonio est pourtant une bonne chose. Non pas que Fabio Manda ne convenait pas. Au contraire, son remplacement tenait, en quelque sorte, de la gageure. Plus encore sur ce troisième album étonnamment intitulé 4, qui ratisse le spectre sonique d’un métal progressif droit dans ses bottes (en cuir). Alors que Closer to Daylight (2011) avait laisser les italiens surfer (comme beaucoup) sur l’écume de la vague Dream Theater, les voici naviguer une fois encore dans le sillage des américains, notamment avec un chant rappelant furieusement le James LaBrie de Images and Words (1992). Rien de mal à cela, évidemment, d’autant que le groupe essaye de nouvelles choses.

Avec des sections multiples, des variations et des changements climatiques (« Traces on the Seaside », « On the Ledge », « Our Horizon »), Soul Secret ne s’appuie plus principalement sur ses guitares et laisse se développer les claviers virtuoses de Luca Di Gennaro vers quelque chose de moins atmosphérique mais d’assurément plus percutant. En tapant ainsi plus de 72 minutes durant, le groupe n’hésite pas à jouer avec une légère lassitude que pourrait provoquer ce ramdam rallongé. Mais assumant tout sur son passage, Soul Secret conclue une nouvelle fois la chose avec un long morceau de seize minutes : « The White Stairs ». Une vraie signature.

SOUL SECRET – 4

Soul Secret - 4 (2015)

Titre : 4
Artiste : Soul Secret

Date de sortie : 2015
Pays : Italie
Durée : 72’58
Label : GoldenCore Records

Setlist

1. On The Ledge (8:36)
2. Our Horizon (7:01)
3. K (5:43)
4. As I Close My Eyes (2:01)
5. Traces On The Seaside (4:48)
6. Turning The Back Page (6:51)
7. Silence (5:21)
8. In A Frame (3:48)
9. My Lighthouse (6:36)
10. Downfall (5:06)
11. The White Stairs (16:44)

Line-up

– Lino Di Pietrantonio / vocals
– Antonio Vittozzi / guitars
– Luca Di Gennaro / keyboards
– Claudio Casaburi / bass
– Antonio Mocerino / drums

Votre avis

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

hello