Snow Therapy
4.0Note Finale

Pourtant que la montagne est belle… !

Les nordiques n’ont décidément pas leur pareil pour faire des films à ultra haute tension psychologique familiale. Qui a vu Festen du danois Thomas Vinterberg n’oubliera jamais la terrifiante scène de règlement de compte entre un fils et son père, au cours d’un dîner d’anniversaire réunissant toute la famille. Je gage que quiconque aura vu Snow Therapy n’oubliera jamais non plus les dramatiques scènes conjugales dont sont témoins les 2 jeunes enfants du couple qui se déchire.

Vacances à la neige dans une station de ski française cotée pour cette famille suédoise, le couple Tomas et Ebba, accompagné de leurs 2 enfants. Ils sont jeunes, beaux et riches… ils ont tout pour être heureux… 5 jours pour permettre à ce père surchargé de travail de s’occuper de sa petite famille dans le bon air de la montagne. 5 jours qui découpent le film en 5 chapitres. Mais le 2è jour survient un évènement décisif, sorte de cataclysme qui va pulvériser le bonheur sans ombre apparente de cette famille idéale: une avalanche – jolie métaphore – appréciée tout d’abord comme un spectacle (il s’agit d’une avalanche déclenchée, donc a priori maitrisée), se transforme en objet d’affolement au fur et à mesure qu’elle s’approche de la terrasse du restaurant où nos 4 protagonistes sont en train de déjeuner. Alors qu’Ebba tente de protéger ses enfants du danger au milieu d’un mouvement de panique général, Tomas…

Alberto Moravia, et après lui Jean-Luc Godard, ont merveilleusement décrit le mépris qui peut submerger une femme à l’égard de son conjoint aussi subitement qu’un raz de marée. Snow Therapy est un nouvel énoncé de la confrontation traumatique d’un être humain à la révélation de la faiblesse de l’être aimé. Un couple peut-il survivre ou non à un tel séisme ? Un réflexe de survie est-il impardonnable ? Le “coupable” pourra-t-il s’en absoudre lui-même? Il leur reste 3 jours de vacances pour le savoir.

Dans le décor d’un hôtel bien ordonné, le couple, filmé de face en gros plan, ne peut échapper à notre regard. Et la crise est si violente, impérative, qu’elle ne peut échapper à aucun regard : ni à ceux de couples amis ; ni à celui du gérant de l’hôtel ; et encore moins à ceux des 2 enfants angoissés et révoltés, qui ont tout compris de la situation, avant même que les choses ne se verbalisent, et subissent, impuissants, ces cruels jeux d’adultes. Ah les jolies vacances…

On pourrait penser que ce film n’est qu’une dissection, aussi barbare que pénible à regarder, d’un couple au bord de la rupture, mais il serait faux de le réduire à ça. Car ce film possède de multiples climats.

A coté de cet aspect dramatique et perturbant, il y a plus que souvent matière à rire de scènes cocasses, sortes de dommages collatéraux opérés sur ce petit monde prospère croqué avec subtilité.

En opposition à l’atmosphère confinée de la crise interne, il y a l’extérieur, la nature, “l’immensité effrayante des espaces infinis”, les magnifiques plans de neige immaculée, les pics de montagne tranchant des cieux d’un bleu céruléen, la magie des petites lumières des villages enfouis scintillant dans l’obscurité totale de la nuit comme des cartes de voeux.

Tant de beauté est obligatoirement inquiétante, tant de puissance ne peut qu’écraser l’être humain. Il y a quelque chose d’effrayant et de surnaturel aussi dans cette station de ski presque déserte par moments, l’inquiétude nous traque sous la forme d’une menace sourde.

L’angoissant motif musical qui explose régulièrement au long du film est à ce titre parfait, collant exactement au suspense du film, il y ajoute une forte note d’étrangeté.

Cette crise conjugale tragico-ironique survenant dans un inquiétant décor de rêve est le 4è long métrage de Ruben Östlund. Il a remporté le prix du jury dans la section “Un certain regard” du dernier Festival de Cannes, il est sélectionné pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère aux Oscars du cinéma 2015.

Il faudra à coup sûr être vigilant quant aux œuvres à venir de Ruben Östlund.

SNOW THERAPY de RUBEN ÖSTLUN

photo-vignette1

Titre français : Snow Therapy
Titre original : Turist

Titre international : Force majeure

Réalisé par : Ruben Östlund
Avec : Lisa Loven Kongsli, Johannes Kuhnke, Clara Wettergren, Vincent Wettergren

Année de sortie : 2014
Durée : 118 minutes

Scénario : Ruben Östlung
Photographie : Fredrik Wenzel
Musique : Ola Fløttum
Montage : Jacob Secher Schulsinger

Nationalité : Suède
Synopsis : Une avalanche dans les Alpes françaises met à mal la cohésion d’une famille de touristes suédois.

VOTRE AVIS :

A propos de l'auteur

Amarokienne depuis 2004 ! Passionnée de cinéma depuis la nuit des temps, j’ai usé mes premiers blue- jeans sur les fauteuils des cinémas du Quartier Latin, et n’ai jamais renoncé à cette addiction. Le rock progressif est entré plus tardivement dans ma vie, mais sous la forme violente d’un coup de foudre pour Genesis/Peter Gabriel chantant les délires de Rael, Il faut dire que professionnellement les délires, m’intéressent beaucoup. So !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.