Return to Forever - The Mothership Returns
4.5Note Finale

Une fois n’est pas coutume nous allons changer de registre car je voulais vous parler de “jazz rock fusion” et plus particulièrement d’un double CD live plus un DVD paru en 2012. Cela me tenait particulièrement à cœur car en effet il s’agit du pianiste génial Chick Corea et de la reformations de son groupe mythique Return to forever avec The Mothership returns . Ces deux disques dans lesquels il est accompagné par quatre musiciens tout aussi exceptionnels ont été enregistrés “live” à Montreux en 2011 et restituent à la perfection leurs retrouvailles (excepté Ponty et Gambale qui ne figuraient pas sur le RTF original).

Ca démarre grandiose par le “Medieval Overure” du non moins grandiose album Romantic Warrior dans lequel on découvrait le grand Al Dimeola, et qui devait hisser le groupe de l’époque au firmament du genre avec quand même le Mahavishnu Orchestra du guitariste virtuose John Mc Laughlin. Tout le reste de ces deux album est à l’avenant, rien n’est à jeter, l’alchimie qui transparaît au sein du groupe reste étonnante, la musique émanant de cette reformation est distillée par ces cinq monstres sacrés du vingt et unième siècle.

Le plaisir de jouer que l’on sent à chaque seconde de ces enregistrements et le bonheur musical que prennent les cinq musiciens est indéfinissable, ils représentent tous les cinq le nec plus ultra du “jazz/jazz/rock” mondial et ils nous communiquent leur joie et leur amour profond de la musique.

Chick Corea et ses potes sont vraiment heureux de se retrouver après touts ces années et ils nous délivrent durant ce concert de près de deux heures une prestation ultra haut de gamme et beaucoup de musicos actuels devraient en prendre de la graine. La complicité qui régnait sur scène entre les musiciens s’entend sur chaque note et il semble assez difficile à la sortie d’un tel monument discographique de se replonger dans autre chose qui peut paraître “fadasse“. Le fait que l’on trouve le français Jean Luc Ponty au violon donne une valeur ajoutée à cette formation déjà prestigieuse qui se voit ici vraiment magnifiée. L’apport du violon accentue encore cette musique pourtant si riche ne rebondissements de tout genre.

Je qualifierai Return To Forever de “progressif/fusion” tant les climats sont d’une grande richesse harmonique et ils donnent une vision sacrément moderne d’un “vieux” jazz poussiéreux que nos cinq monstres sacrés décrassent allègrement. Bon pour les amoureux comme moi d’Al Dimeola, il est évident qu’il manque à l’appel, néanmoins les très bon Frank Gambale, certes un peu moins connu lui succède brillamment Le batteur Lenny White est absolument phénoménal, son jeu est d’une fluidité incomparable, il est avec Stanley Clarke l’ossature de RTF , nos deux hommes s’en donnent à cœur joie, cette rythmique est unique en son genre.

J’ai gardé pour la bonne bouche le maître de cérémonie, Mister Chick Corea en personne qui dirige les opérations, on dira jamais assez combien ce musicien prolifique a fait évoluer les choses depuis ses débuts, je considère ce pianiste comme le MEILLEUR de toute une école ou foisonnent pourtant bon nombre de talents. Son jeu aux différents claviers parait irréel tellement sa vélocité et sa dextérité semblent naturelles, mais le claviériste possède beaucoup de cordes à son arc et a su toute sa vie se renouveler et se remettre en question, ce que devraient faire certains artistes que je ne nommerai pas. Bref, j’espère que vous prendrez le même pied que j’ai pris à l’écoute des ces deux CD, et pour le même prix vous aurez un petit DVD ou l’on trouve deux titres live ou ce que j’essaie d’expliquer avec des mots se traduit mille fois mieux en images , plus deux autres trucs sympas .

On attend de pied ferme l’intégralité du concert en DVD dont on peut souhaiter une sortie prochaine, en attendant régalons nous de ces deux pépites car rares sont les albums d’une telle intensité, on avait un peu oublié Return To Forever, mais ils sont toujours là et bien là.

RETURN TO FOREVER – THE MOTHERSHIP RETURNS

Return to Forever - The Mothership Returns (2012)

Titre : The Mothership Returns
Artiste : Return to Forever

Date de sortie : 2012
Pays : États-Unis
Durée : 110′
Label : Eagle Rock

Setlist

CD 1

1. Medieval Overture
2. Señor Mouse
3. The Shadow Of Lo / Sorceress
4. Renaissance

CD 2

1. After The Cosmic Rain
2. The Romantic Warrior
3. Spain
4. School Days
5. Beyond The Seventh Galaxy

DVD

1. Inside The Music (film)
2. After The Cosmic Rain (Live – Austin, Texas)
3. The Romantic Warrior (Live – Montreux, Switzerland)
4. The Return To Forever Story Trailer

Line-up

Chick Corea / piano & keyboard
Stanley Clarke / electric & acoustic bass
Jean-Luc Ponty / electric & acoustic violin
Frank Gambale / electric & acoustic guitar
Lenny White / drums

Votre avis

A propos de l'auteur

Salut à tous je suis Dany , nouvellement chroniqueur sur Amarokprog et anciennement sur Koid9 et progressivearea, je collabore aussi sur Lebolg du jester. Grand amoureux de musique devant l'éternel, et de musiques progressives au sens large du terme. J'ai été bercé aux sons du "Segent peppers" des Beatles, puis ensuite je n'ai jamais lâché la musique qui représente un peu mon oxygène. Après j'ai passé ma vie en écoutant Hendrix, Genesis, Floyd ,Marillion, Mike Oldfield, Tull, Yes, Ange Camel (entres autres génies que j'ai aimé) tout en découvrant les plus récents, Steve Wilson, Riverside, Gazpacho, Dream Theater, The Watch, Anathema.(entres autres très belles découvertes qui sont venues après. Puis la musique planante m' aussi bien accompagné telle, Tangerine Dream ,Vangelis, Klauz Schulsz. Sans parlé aussi de la période "jazz rock" qui m'a bien plue jadis "au temps de Pierre et Gladys", telle Mahavischnu Orchestra, Chick Corea, Al Dimeola, Pat Metheny, voilà quelques perles qui ont émaillé ma longue vie d'aficionados et je compte bien par le biais d'Amarokprog, en découvrir d'autres et vous en faire découvrir. Progresssivement votre Dany

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.