Ray Wilson - Song for a Friend
3.5Note Finale

On se souvient de Ray Wilson pour son excellente participation à l’album de Genesis Calling All Stations paru en 1997, son chant très chaud et parfaitement en place constituait le chaînon manquant à l’œuvre de la Genèse. En effet,  arriver à tenir les vocaux à la suite de Peter Gabriel et de Phil Collins n’était pas une mince affaire, et en définitive il s’en est parfaitement tiré, mais étrangement et pour notre grand désespoir que sur un seul et unique et super album, (mais Banks composait, ça fait toute la différence). Il participa jadis aussi à l’entreprise Stilskin à ses débuts, mais c’est durant  sa carrière en solo que Wilson a pu exploiter pleinement ses atouts de chanteur haut de gamme enregistrant il est vrai quelquefois des albums assez inégaux.

Cette fois ci il nous revient avec son dernier né Song for a Friend, qui est un album assez intimiste, que l’on peut qualifier de bon cru dans l’ensemble, on ne peut pas dire que les dix compos présentes sur ce disque soient renversantes, néanmoins elles se laissent écouter, pour peu qu’on soit bien luné ce jour-là. Song for a Friend est un album assez court (44 minutes au compteur), se plaçant  de fait loin des longs morceaux inhérents à la musique progressive, Wilson se contentant de nous interpréter (pour le coup de belle façon) cette dizaine de « chansons » dans un esprit « pop song » qui n’est pas à négliger. Ce sont des séquences de guitares le plus souvent acoustiques et « slide » qui sont utilisées sur ce disque, accompagnant le chant feutré de Wilson qui, s’il le voulait bien, pourrait largement parfaire son répertoire et être un peu plus aventuriste qu’il ne l’a été jusqu’à présent. Cependant, l’interprétation toute en retenue de Wilson nous permettra de savourer cet opus comme il se doit, c’est le genre d’album idéal pour accompagner des périodes estivales, cela tombe bien car il sort en ce début d’été 2016.

Evidemment, on devra s’arrêter sur le titre final «  High Hopes » belle reprise de Pink Floyd, on en demandait pas tant, cela démontre s’il en était encore besoin que Ray Wilson fait partie des meilleurs chanteurs anglais, il ne lui manque plus qu’à trouver un répertoire à la hauteur de son talent qui est immense. En attendant Ray Wilson continue son bonhomme de chemin tant bien que mal – allez Ray !! Ressaisis toi et  entoures-toi de bons compositeurs et balance nous « l’album idéal » que tout le monde attend depuis bien  longtemps – tu en as largement les moyens !! !!

RAY WILSON – SONG FOR A FRIEND

Ray Wilson - Song For a Friend (2016)

Titre : Song For A Friend
Artiste : Ray Wilson

Date de sortie : 2016
Pays : Allemagne
Durée : 44′
Label : Jaggy D Soulfood

Setlist

01. Old Book on the Shelf (4 :37)
02. Over my Dead Body (4 :28)
03. Cold Light of the Day (3 :56)
04. Song for a Friend (4 :26)
05. How Long is too Long( 4 :28)
06. Not Long till Springtime (4 :21)
07. Backseat Driving (3 :37)
08. Parallel Souls (3 :27)
09. Tried and Failed (3 :42)
10. High Hopes (6 :11)

Line-up

Uwe Metzler – Acoustic Guitar, Electric Guitar, Slide Guitar, Guitar Solo (Track 10)
Lawrie MacMillan – Bass
Kool Lyczek – Piano, Hammond Organ, Melotron
Ali Ferguson – Atmosphere Guitar, Guitar Solo (Track 3)
Nir Z – Drums (Track 5)
Marcin Kajper – Tenor Sax (Track 9)
Steve Wilson – Backing Vocals
Mario Koszel – Percussion
Peter Hoff – Percussion Loops

 

A propos de l'auteur

Daniel Sebon

Salut à tous je suis Dany , nouvellement chroniqueur sur Amarokprog et anciennement sur Koid9 et progressivearea, je collabore aussi sur Lebolg du jester. Grand amoureux de musique devant l'éternel, et de musiques progressives au sens large du terme. J'ai été bercé aux sons du "Segent peppers" des Beatles, puis ensuite je n'ai jamais lâché la musique qui représente un peu mon oxygène. Après j'ai passé ma vie en écoutant Hendrix, Genesis, Floyd ,Marillion, Mike Oldfield, Tull, Yes, Ange Camel (entres autres génies que j'ai aimé) tout en découvrant les plus récents, Steve Wilson, Riverside, Gazpacho, Dream Theater, The Watch, Anathema.(entres autres très belles découvertes qui sont venues après. Puis la musique planante m' aussi bien accompagné telle, Tangerine Dream ,Vangelis, Klauz Schulsz. Sans parlé aussi de la période "jazz rock" qui m'a bien plue jadis "au temps de Pierre et Gladys", telle Mahavischnu Orchestra, Chick Corea, Al Dimeola, Pat Metheny, voilà quelques perles qui ont émaillé ma longue vie d'aficionados et je compte bien par le biais d'Amarokprog, en découvrir d'autres et vous en faire découvrir. Progresssivement votre Dany