Quantum Fantay - Dancing in Limbo
3.8Note Finale
Quantum Fantay - Dancing in Limbo (2015) 1

L’avantage du space rock, c’est ce canon, imperturbable, qui envoie des boulets rougeoyant de groove peroxydé capable de dévaler des pentes entières de rythmiques ondulatoires. Dit comme ça, difficile d’entendre où tout cela nous embarque. Pourtant, ce nouvel album de Quantum Fantay (le sixième) confirme que les belges sont désormais les équivalents des parrains du genre, Ozric Tentacles. Ce n’est pas un hasard si, adoubement royal, Ed Wynne est venu jouer l’invité surprise ! Mais alors qu’Ozric a produit dernièrement un album calibré et bien comme il faut (Technicians of the Sacred), Quantum Fantay se lance ici dans quelque chose de plus mastoc avec, sous les doigts, quatre titres de 11 minutes. Basse colorée, batterie en feeling, guitares aériennes (malgré le départ de Dario Frodo, remplacé par Tom Tas), claviers vaporeux, tous les ingrédients sont au menu pour épater la galerie. Et comme souvent avec les genres ultra-codés (à l’instar du post-rock pour ne citer que lui), si la technique est au rendez-vous, les surprises font un chouïa défauts. Quoi qu’il en soit, le trip est assez fichtrement bien enrubanné, avec ce savoir-faire imperturbable, pour séduire les inconditionnels de space-rock à virages relevés. Dancing In Limbo donnera également de solides gages à ceux et celles qui hésiteraient à sauter le pas dans cette musique intersidérale à défaut de sidérante.

Date de sortie : 2015
Pays : Belgique
Durée : 44’50
Label : Progressive Promotion Records

Setlist

1. Nimbo (11:11)
2. Rimbo (11:12)
3. Cacimbo (11:13)
4. Limbo (11:14)

Line-up

– Pete Mush / keyboards and programming, weird noises
– Jaro / bass guitar, djembé, didgeridoo, sas, other weird noises
– Gino Bartolini / drums, djembé & other percussion and even weirder noises
– Tom Tas / acoustic & electric guitars
With:
– Ed Wynne (Ozric Tentacles) / guitars, synths

VOTRE AVIS :

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires