PFM - Emotional Tattoos
3.0Note Finale

PFM est de retour en signant chez Inside Out. Enfin PFM… on peut légitimement se poser la question car Franco Mussida que beaucoup considèrent comme l’âme du groupe est parti… Seuls subsistent en membres historiques le batteur Franz Di Cioccio qui assure également la quasi intégralité des vocaux et Patrick Djivas, bassiste depuis L’Isola di Niente en 74. Les autres membres du line-up ne sont crédités qu’en invités… La signature chez Inside Out a déclenché un double album car le CD est présenté à la fois en version anglaise et en version italienne, les morceaux étant musicalement 100% identiques. Je passe sur la version anglaise, que j’ai trouvée sans grand intérêt. Le chant de Di Cioccio est bien meilleur dans sa langue natale sans cet accent prononcé qui fait que même lorsqu’il chante en anglais on a l’impression que c’est de l’italien. Cette version anglaise est probablement purement marketing, l’italienne est plus intéressante, naturelle et sincère au moins.

Après une incursion dans la musique classique ces dernières années, PFM revient à un format plus rock. J’ai bien dit rock et non progressif car cet album, plutôt calme lorgne plus vers la ballade rythmée pop ou même la variété italienne que le progressif auquel PFM nous a habitué par le passé. Quelques titres sortent du lot, avec une ambition plus importante. « La lezione » avec un travail de basse très mélodique et intéressant, mixé en avant est un de ceux-la, comme « Quartiere Generale » assez néo prog finalement dans sa construction avec un apport de violon qui souligne la mélodie de guitare.

De façon générale, les titres les plus intéressants sont les plus enlevés, parmi lesquels « La Danza Degli Specchi » tout en rythmes syncopé, tans au niveau du chant que de l’accompagnement musical, ou « Dalla Terra Alla Luna » le plus progressif avec ses cassures de rythmes  et une guitare électrique qui donne enfin de la voix, ou encore l’instrumental « Freedom Square » ou enfin Di Cioccio s’illustre à la batterie, son jeu étant fort discret sur les autres titres sur lesquels il est occupé à chanter…

Au final j’ai l’impression d’un album déséquilibré, assez loin du style RPI, parfois malheureusement proche de la variété italienne…60 minutes dans lesquelles surnagent quelques titres honorables qui viennent sauver le disque de la banalité … L’avis et l’attente aurait probablement été différents si l’album n’avait pas été signé par les trois lettres PFM.

PFM – EMOTIONAL TATTOOS

PFM - Emotional Tattoos (2017)

Titre : Emotional Tattos
Artiste : PFM

Date de sortie : 2017
Pays : Italie
Durée : 61’54
Label : Inside Out

Setlist

CD 1 – Italian version
1. Il Regno (7:12)
2. Oniro (6:06)
3. La lezione (5:08)
4. Mayday (5:56)
5. La danza degli specchi (6:03)
6. Il cielo che c’è (4:55)
7. Quartiere generale (5:27)
8. Freedom Square (Instrumental) (4:47)
9. Dalla Terra alla Luna (5:57)
10. Le cose belle (5:16)
11. Big Bang (5:07)

Total time 61:54

CD 2/ 2LP – English version
1. We’re Not An Island (7:12)
2. Morning Freedom (6:06)
3. The Lesson (5:08)
4. So Long (5:56)
5. A Day We Share (6:03)
6. There’s A Fire In Me (4:55)
7. Central District (5:27)
8. Freedom Square (Instrumental) (4:47)
9. I’m Just A Sound (5:57)
10. Hannah (5:16)
11. It’s My Road (5:07)

Line-up

– Franz Di Cioccio / drums, vocals
– Patrick Djivas (Zivas) / bass

with
– Lucio Fabbri / violino, 2nd keyboards, 2nd guitar, vocals
– Marco Sfogli / guitar
– Alessandro Scaglione / keyboards
– Alberto Bravin / additional keyboards, vocals
– Roberto Gualdi / 2nd drums

 

A propos de l'auteur