Parzivals Eye - Defragments
3.3Note Finale
Parzivals Eyes - Defragments (2015)

Après Fragments, sorti en 2009, voici Defragments, suite attendue signée Parzivals Eye, projet solo de Chris Postl, bassiste et transfuge de RPWL. Épaulé par un effectif bien rodé, entouré de deux cadres du genre – Ian Bairnson (Pilot, Alan Parsons Project, Kate Bush) et Christina Booth (Magenta) – les influences de Pink Floyd restent prégnantes (« Liar »). Papillonant entre épiques (« Reach the Sky »), les piques (« Out on the Street ») et colégram (« Walls in my Mind »), le puzzle sonore se complète d’ambiances Supertramp (« Two of Us ») et d’une reprise de Yes (« Long Distance ») pour densifier le tableau. Évidemment, il serait aisé de penser que cet album peut rejoindre le wagon habituel des productions à la manière de. Erreur. En déployant une jolie plume de mélodiste, Chris Postl – Parzival Eyes parvient à s’extirper du tout venant pour offrir, sans tambours ni trompettes, un Defragments plutôt chouette.

Date de sortie : 2015
Pays : Allemagne
Durée : 61’32
Label : –

Setlist

1. Reach The Sky (12:13)
2. Liar (4:37)
3. Out on the Street (5:37)
4. Long Distance (Yes Cover) (4:37)
5. Lift Me Up (3:54)
6. Journeys (4:13)
7. Walls In My Mind (9:37)
8. Two of Us (Supertramp Cover) (3:16)
9. No Belief (5:20)
10. Hiding Out (8:08)

Line-up

– Chris Postl / Vocals, Keyboards, Guitars, Bass Mandoline
– Ian Bairnson / Electric Guitar Solos
– Christina Booth / Vocals
– Vipo Maat / Electric Guitars
– Stephan Treutter / Drums
With:
– Pablo Rissettio / Drums (8)
– Tom Appel / Vocals (9)
– Martin Keeser / Piano (4, 8, 10)
– Evi Melzer / Backing Vocals (5, 7)
– Ossi Schaller / Guitar (6)

 

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003. Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre d’ailleurs (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?