Pallas - Wearewhoweare
4.0Note Finale

Les écossais de Pallas représentent à eux-seuls tout un pan du rock néo-progressif qui émergea au seuil des années 80. Avec Abel Ganz, Pendragon et IQ, on imaginera sans mal l’océan tumultueux traversé au fil des années qui étirèrent le genre vers des guitares languissantes et claviers rutilants vers quelque chose de plus rugueux largement inspiré de la nouvelle vague américaine (Dream Theater, Spock’s Beard) et du cas Steven Wilson (Porcupine Tree). C’est d’ailleurs exactement le chemin pris par un groupe à l’historique chaotique puisqu’il entama les hostilités en 1974 (déjà) pour ne sortir son premier album qu’en 1981 (Arrive Alive) et se plonger dans un (long) hiatus entre 1986 et 1998…

En ayant musclé ses mélodies dès The Dreams of Men (2005), Pallas voulait se couper d’un passé peut-être trop envahissant sans jamais oublier cette capacité de composer de belles mélodies de poche, ou pas, et d’orchestrer avec un certain brio ces changements d’humeur sur des guitares étincelantes, et une basse dodue de partout (Graeme Murray, fidèle au poste, toujours excellent). Le chant de Paul Mackie ajoute dorénavant à ce changement de peau qui permet de convoquer Muse à la noce (« Dominion » et ses changements de rythmes haletants).

Avec ses emportements nimbés de nuées électroniques (« Winter is Coming »), quelques passages atmosphériques (« In Cold Blood », « New Life »), son groove impeccable (« And I Wonder Why »), son rock tranché (« Wake Up Call »), Pallas joue à la fois sur la nostalgie lumineuse de Pink Floyd sans jamais rester bloquer dans le continuum espace-temps passéiste. À l’instar des dernières réussites de IQ et Abel Ganz, ce Wearewhoweare, financé par un crow funding au-delà des espérances, trahit une maîtrise renversante et s’avère assez précieux pour le placer haut sur les étagères.

A noter la sortie conjointe de l’album Itiswhatitis, qui regroupe les versions instrumentales de Wearewhatweare, auxquelles s’ajoutent quelques démos et le titre « Undiscovered World » tiré du prochain album solo de Niall Mathewson : Eclectic Electric. Les amateurs apprécieront !

PALLAS – WEAREWHOWEARE

Pallas - Wearewhoweare (2014)

Titre : Wearewhoweare
Artiste : Pallas

Date de sortie : 2014
Pays : Écosse
Durée : 54’28
Label : Self Release

Setlist

1. Shadow of the Sun (7:39)
2. New Life (4:51)
3. Harvest Moon (7:19)
4. And I Wonder Why (7:05)
5. Dominion (9:09)
6. Wake Up Call (6:33)
7. In Cold Blood (3:52)
8. Winter Is Coming (8:00)
9. Wearewhoweare Megamix (6:38)

Line-up

– Paul Mackie / vocals
– Graeme Murray / bass, 12-string, Taurus pedals, vocals
– Niall Mathewson / guitars
– Ronnie Brown / keyboards, vocals
– Colin Fraser / drums, vocals

 

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003. Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre d'ailleurs (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?