OSI - Fire Make Thunder
3.8Note Finale
OSI - Fire Make Thunder (2012)

Il aura donc fallu trois ans à Kevin Moore et Jim Matheos pour donner une suite au sanguinolent Blood (2006). Trois années qui n’auront pas beaucoup modifié la structure musicale de OSI (Office of Strategic Influence pour les plus lacaniens) complétée par le flegmatique Gavin Harrison (Porcupine Tree). Et dans le merveilleux monde de Fire Make Thunder (c’est le titre de la bête), OSI marque toujours des points quand il s’obstine à mélanger habilement bruitages divers, ambiances oppressantes, rythmiques synthétiques et gros riffs bien juteux (« Cold Call »). On sait Kevin Moore maître en matière de mixage savant, et tout l’album contribuera à renforcer cette réputation avec sa production sublime (« Guards »). Mais le tracé d’autoroute prend parfois quelques raccourcis hasardeux (« Wind Won’t Howl » en mid-tempo moins convaincant) et s’amuse à allier caresses acoustiques (« Indian Curse ») et ruades carabinées (« Big Chief II »). Juste retour des choses, c’est avec le costaud « Invisible Men » que OSI parvient à développer sur presque dix minutes son détonnant mélange, entre atmosphères vaporeuses et variations au bistouris. On se dit alors que la greffe opérée milite pour la libération des flammes.

Date de sortie : 2012
Pays : États-Unis
Durée : 43’13
Label : Metal Blade

Setlist

1. Cold Call (7:10)
2. Guards (5:03)
3. Indian Curse (4:42)
4. Enemy Prayer (4:54)
5. Wind Won?t Howl (5:05)
6. Big Chief II (3:04)
7. For Nothing (3:18)
8. Invisible Men (9:54)

Line-up

– Gavin Harrison / drums
– Jim Matheos / guitars, bass
– Kevin Moore / vocals, keyboards

VOTRE AVIS :

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.