Nick Johnston - Remarkably Human
4.0Note Finale

Encore un album instrumental d’un guitariste solo me direz vous? Et bien détrompez vous, car Remarkably Human de Nick Johnston n’est pas le énième album d’un guitariste mineur se regardant le nombril car ce canadien est tout simplement remarquable. On a, il est vrai déjà entendu un bon paquet de solistes, soit jouant plus vite que leur ombre, soit manquant totalement d’inspiration. Ce n’est pas du tout le cas de Nick Johnston qui se détache largement du peloton de ses concurrents directs.

Ce nouvel album marque justement par l’humanité qui s’en dégage. Nick Johnston fait partie des guitaristes  friands de mélodie au sens noble du terme. Le guitariste n’en est pourtant pas à son coup d’essai, ce disque étant sa quatrième production, mais pour ce que j’ai entendu de ses trois précédents albums, ils ne sont pas à la hauteur de ce nouvel album, sans pour autant être  négligeables. Personnellement, et vous l’aurez compris si vous suivez mes chroniques sur le site, mon attirance et mes préférences iront toujours vers des musiciens tels Nick Johnston qui se rapproche d’un Neil Schon, d’un Plini, d’un Andy Schiliro, voire Marty Friedman (entre autres petits génies de la six cordes). Il partage avec eux le même goût d’un jeu  lyrique et harmonieux. Ce n’est pas pour rien qu’on trouve à côté du guitariste un certain Gavin Harrison (ex Porcupine Tree) dont on notera un jeu parfaitement adapté au « feeling » de Nick Johnston.

Les accords mineurs du guitariste se trouvent de fait « majeurs » dans le sens où la musique que l’on peut entendre sur ce disque contient des moments de grâce, à commencer par le titre éponyme qui est le reflet de l’univers mélodique du canadien. Son habileté sur le manche tient toutes les promesses émises sur ce titre, qu’il décline sur les sept compositions restantes aussi bien ficelées. Pour mémoire, il faut savoir qu’en parallèle à sa carrière solo, Nick Johnston a participé à d’autres projets comme celui d’Intervals ou de ScaleThe Summit, qui sera sorti quand vous lirez ces lignes, ce projet comprenant d’ailleurs plusieurs guitaristes prestigieux.

Remarkably Human est donc un album raffiné dans lequel Nick Johnston a pu s’exprimer pleinement. Son jeu subtil à la six cordes pourra rivaliser avec les plus grands tant il n’a rien à envier à ses aînés . On lui souhaite le même succès.

NICK JOHNSTON – REMARKABLY HUMAN

Nick Johnston - Remarkably Human (2017)

Titre : Remarkably Human
Artiste : Nick Johnston

Pays : Canada
Durée : –
Date de sortie : 2017
Label : –

Setlist

1 Ignore Alien Orders 3:481 Ignore Alien Orders 3:482 Remarkably Human 6:383 Impossible Things 7:124 Poison Touch 4:245 Hypergiant 7:326 Weakened By Winter 7:587 Fear Had Him By The Throat 5:408 A Sick And Injured Brain 9:32

Line-up

Bass – Bryan Beller
Drums – Gavin Harrison
Engineer, Co-producer – Scott Giffin
Guitar, Written-By, Arranged By, Co-producer – Nick Johnston(3)
Piano – Luke Martin

 

A propos de l'auteur

Daniel Sebon

Salut à tous je suis Dany , nouvellement chroniqueur sur Amarokprog et anciennement sur Koid9 et progressivearea, je collabore aussi sur Lebolg du jester. Grand amoureux de musique devant l’éternel, et de musiques progressives au sens large du terme. J’ai été bercé aux sons du « Segent peppers » des Beatles, puis ensuite je n’ai jamais lâché la musique qui représente un peu mon oxygène. Après j’ai passé ma vie en écoutant Hendrix, Genesis, Floyd ,Marillion, Mike Oldfield, Tull, Yes, Ange Camel (entres autres génies que j’ai aimé) tout en découvrant les plus récents, Steve Wilson, Riverside, Gazpacho, Dream Theater, The Watch, Anathema.(entres autres très belles découvertes qui sont venues après. Puis la musique planante m’ aussi bien accompagné telle, Tangerine Dream ,Vangelis, Klauz Schulsz. Sans parlé aussi de la période « jazz rock » qui m’a bien plue jadis « au temps de Pierre et Gladys », telle Mahavischnu Orchestra, Chick Corea, Al Dimeola, Pat Metheny, voilà quelques perles qui ont émaillé ma longue vie d’aficionados et je compte bien par le biais d’Amarokprog, en découvrir d’autres et vous en faire découvrir. Progresssivement votre Dany