My Indigo - My Indigo
3.8Note Finale

Après une vingtaine d’ années comme “frontwoman” à la tête du combo de métal symphonique Within Temptation, et six très bons albums au compteur,  la merveilleuse Sharon Den Adel tente l’aventure en solitaire et réalise ainsi son premier album solo au titre éponyme de  My Indigo. C’est très certainement au sein de ce groupe emblématique de la scène “métal” qu’elle a pu faire décoller sa carrière de chanteuse hors pair, en se plaçant dans le wagon de tête du genre genre aux côtés de Tarja Turunen (ex Nightwish), Floor Jansen (Nightwish) ou Simone Simon (Epica). Pour ce projet, la belle Sharon change radicalement de registre (temporairement ?) et se rapproche du milieu “pop“, et nettement plus “mainstream“, lorgnant ainsi en direction des “charts“, elle s’éloigne de la scène “métal” et de l’univers qu’elle a fréquenté avec Within Temptation. Un peu lasse de ces vingt ans de délire musical et scénique, elle souhaita faire un break en 2015 après l’album Hydra et prit deux années sabbatiques durant lesquelles elle se mit à l’œuvre pour la réalisation du projet My Indigo qui lui tient à cœur à présent.

Donc, terminé les gros riffs de six cordes et les double grosses caisses du groupe hollandais, elles ont laissé place à dix titres sous le format “chanson” à l’intérieur desquelles Sharon donne toute la puissance vocale nécessaire. Il semblait évident que cette chanteuse ultra charismatique prenne son envol en solo, sa personnalité pouvait éventuellement se sentir à l’étroit avec WT. La durée de cet album est assez courte (trente neuf minutes), mais cela suffit largement à la mise en place de dix titres “tubesques“. Parfois même, la voix de Sharon sonne un peu Lana Del Rey (“Star Crossed Lovers” )mais cela reste anecdotique sur la longueur de cet album.

Toutefois, My Indigo manque quelque peu d’originalité. Sharon Den Adel peut aller beaucoup plus loin si elle le désire, peut être à la manière d’une Candice Knight de l’excellent Blackmore’s Night, mais est-ce vraiment son vœu ? Toujours est-il que le concept My Indigo risque fort de lui ouvrir des portes qui lui étaient jusqu’à présent fermées avec cet album et ses dix titres “addictifs” comme le dernier morceau “Where Is My Love”, peut être le plus abouti et le plus novateur du disque…  les chœurs entêtants  y sont très certainement pour quelque chose. On aurait aimé que tout l’album soit de cette trempe, mais ne boudons pas notre plaisir et gageons que My Indigo sera une étape importante dans la carrière brillante de Sharon, et quelque soit l’accueil réservé à ce projet, elle saura rebondir avec sa classe et son énergie à toute épreuve, deux immenses qualités  que beaucoup de chanteuses actuelles sont loin de posséder.

MY INDIGO – MY INDIGO

My Indigo - My Indigo (2018)

Titre : My Indigo
Artiste : My Indigo

Date de sortie : 2018
Pays : Hollande
Durée : 39′
Label : BMG Records

Setlist

My Indigo 3:25
Crash and Burn 4:37
Black Velvet Sun 3:30
Indian Summer 2:51
Out of the Darkness 3:57
Star Crossed Lovers 3:07
Someone Like You 3:12
Safe and Sound 5:42
Lesson Learned 3:53
Where Is My Love 4:29

Line-up

Sharon den Adel – lead vocals
Will Knox – guitars, ukulele, backing vocals
Martijn Konijnenburg – keyboards
Teus Nobel – trumpet
Kevin de Randamie – voice-over on track 2
Daniel Gibson – keyboards, production, programmin

 

A propos de l'auteur

Daniel Sebon

Salut à tous je suis Dany , nouvellement chroniqueur sur Amarokprog et anciennement sur Koid9 et progressivearea, je collabore aussi sur Lebolg du jester. Grand amoureux de musique devant l'éternel, et de musiques progressives au sens large du terme. J'ai été bercé aux sons du "Segent peppers" des Beatles, puis ensuite je n'ai jamais lâché la musique qui représente un peu mon oxygène. Après j'ai passé ma vie en écoutant Hendrix, Genesis, Floyd ,Marillion, Mike Oldfield, Tull, Yes, Ange Camel (entres autres génies que j'ai aimé) tout en découvrant les plus récents, Steve Wilson, Riverside, Gazpacho, Dream Theater, The Watch, Anathema.(entres autres très belles découvertes qui sont venues après. Puis la musique planante m' aussi bien accompagné telle, Tangerine Dream ,Vangelis, Klauz Schulsz. Sans parlé aussi de la période "jazz rock" qui m'a bien plue jadis "au temps de Pierre et Gladys", telle Mahavischnu Orchestra, Chick Corea, Al Dimeola, Pat Metheny, voilà quelques perles qui ont émaillé ma longue vie d'aficionados et je compte bien par le biais d'Amarokprog, en découvrir d'autres et vous en faire découvrir. Progresssivement votre Dany

Articles similaires