Lazuli - Le Fantastique Envol de Dieter Bhöm
4.8TOP 2020

Il aura donc fallu attendre leur neuvième sortie studio pour que les amis de Lazuli nous reviennent avec un album concept sous les bras et pas n’importe lequel, collé à la musique et à ces mondes intérieurs qu’elle nous fait visiter à grandes enjambées poétiques. Échappée belle, Le Fantastique Envol de Diter Böhm est une invitation au(x) voyage(s) en quatre actes et neuf tableaux qui s’enchaînent, s’imbriquent et s’emboîtent dans une harmonie subtile, un sens du détail qui décore l’imaginaire.

Réussite majeure. On ne dira jamais assez toutes les qualités du groupe originaire du Gard. Instrumentales, évidemment, avec ce son impeccable, cette production travaillée, ces envolées qui ne cherchent jamais à se la ramener, ni à ramener les choses à soi, ces variations frissonnantes, ces mélodies qui s’insinuent et s’immiscent lentement. Et c’est ici, précisément, que les plus chagrins viendront gratter ce qu’ils appelleront l’univers déjà visité du groupe et qui, pas essence, marquerait l’ouvrage d’un manque de surprises. Nuances. Lazuli c’est avant tout un son. Avec ces instruments parfois étonnants et cette fameuse Léode conçue par Claude Leonetti qui peint en grand large ce paysage sonique unique. Mais pas que ! Le chant de Dominique Leonetti transporte encore une fois sur des textes toujours inspirés alors que la guitare de Gédéric Byar raisonne, que les claviers de Romain Thorel soulignent avec douceur et que les baguettes de Vincent Barnavol libèrent les énergies.

Depuis près de 20 ans, la formation déploie ses talents avec une légèreté prompte à nous élever très haut. Il serait facile de compter les points, de traverser chaque pièce de ce nouvel album en égrainant les titres dans toute leur excellence, d’évoquer les influences qui transpercent sans se répandre, qui se mélangent sans déborder. D’évoquer également l’édition vinyle, magnifique, le livret de 60 pages, ces photos vivantes et tous ces marqueurs d’horizons qui ajoutent à l’aventure. Non. Le Fantastique Envol de Dieter Böhm est un immense album. Il faut l’approcher, l’accrocher, l’apprivoiser et puis s’abandonner, le laisser nous prendre avec ses mots et ses notes. Et ne plus le lâcher. Au bout du voyage, une envie l’emporte : repartir à ses côtés.

ENGLISH VERSION

So it wasn’t until their ninth studio release that Lazuli‘s friends came back with a concept album under their arms and not just any concept album, stuck to the music and the inner worlds she takes us on a poetic tour. Le Fantastique Envol de Diter Böhm is an invitation to a journey(s) in four acts and nine tableaux that follow one another, intertwining and interlocking in a subtle harmony, a sense of detail that decorates the imagination.

What a major achievement! We can never say enough about all the qualities of the french band. Instrumental skills, obviously, with this great sound and production, this music that never try to bring things back to themselves, these shivering variations, these melodies that slowly creep in and interfere. And it is here, precisely, that the most sorrowful people will come to scratch what they will call the already visited universe of the band and which would notice the work with a lack of surprises. No. It’s deeper than that! Lazuli is above all a “sound”. With the famous Léode designed by Claude Leonetti who paints this unique sonic landscape but not only…  Dominique Leonetti‘s singing carries once again on lyrics always inspired while Gédéric Byar‘s guitar sounds great, Romain Thorel‘s keyboards gently underline and Vincent Barnavol‘s sticks release the energies.

For nearly 20 years, the band has been deploying its talents with a lightness that is quick to lift us very high. It would be easy to count the points, to go through each piece of this new album, scratching the tracks in all their excellence, to evoke the influences that pierce without spilling over, that mix without overflowing. To evoke also the vinyl edition, magnificent, the 60-page booklet, these lively photos and all these markers of horizons that add to the adventure. No, it’s not. Le Fantastique Envol de Diter Böhm is a huge album. You have to get close to it, hang it up, tame it and then give in, let it take you with its words and notes. And never let it go. At the end of the journey, one desire prevails: to go back to his side.

LAZULI – LE FANTASTIQUE ENVOL DE DIETER BÖHM

Lazuli - Le Fantastique Envol de Dieter Bhöm (2020)

Titre : Le Fantastique Envol de Dieter Böhm
Artiste : Lazuli

Date de sortie : 2020
Pays : France
Durée : 42’42
Label :

Setlist

Prologue
1. Sol (4:27)
Acte 1
2. Les Chansons Sont des Bouteilles à la Mer (6:13)
3. Mers Lacrymales (5:04)
Acte 2
4. Dieter Böhm (5:33)
5. Baume (3:31)
Acte 3
6. Un Visage Lunaire (4:15)
Acte 4
7. L’envol (2:25)
8. L’homme Volant (5:37)
Epilogue
9. Dans les Mains de Dieter (5:37)

Line-up

– Claude Leonetti / léode
– Gédéric Byar / guitar
– Romain Thorel / keyboards, french horn
– Vincent Barnavol / drums, percussion, marimba
– Dominique Leonetti / vocals, guitar

Votre avis

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.