Morrighans - The Three Circles Of Death
4.0Note Finale

Quand on est passionné, on vit la passion à 100%. Pourquoi démarrer ainsi la chronique d’un album ? Parce que le nouveau groupe dont il est sujet ici, Morrighans est l’œuvre d’un couple de passionnés bien connus de notre microcosme : Laurent Wilb et Fanny Thibert, organisateurs du festival ‘Le Peage du Rock’ qui se lancent ici dans l’autre côté du décor.. Organisation, production, composition, interprétation, ceux-là au moins vivent les choses à fond. Après Children in Paradise en début d’année, c’est une nouvelle fois Morrighan (avec une autre orthographe), la déesse au visage de corneille qui est à l’honneur. Avec un tel nom et pedigree, on ne peut pas dire que le groupe annonce joie de vivre et festivités. En effet, c’est un album assez mélancolique et atmosphérique que nous livre le groupe. Ce qui fait probablement la différence ici, pour un premier disque, par rapport à d’autres nouvelles formations, c’est l’univers complet et cohérent que Morrighans a créé autour de sa musique. Le visuel (pochette, photos du livret et de promo), le concept et certains textes, le son et les mélodies, tout est fait dans un univers gothico/steampunk proche de Jules Verne, Tim Powers ou autre James Blaylock… Le concept de l’album a d’ailleurs été développé avec Nicolas le Breton, auteur lyonnais spécialiste du genre, qui signe également les paroles de la chanson titre (à propos, un peu de pub littéraire ne faisant pas de mal, lisez donc son dyptique Pax Germanica, vous m’en direz des nouvelles). Bref, mélancolique, parfois triste l’album évoque les sentiments douloureux de l’âme, la mort, la perte de proches… bref, coté ambiance on est loin de Patrick Sébastien.

Collant à cet univers, le son du groupe est plutôt soft, avec des compositions souvent peu complexes, très orienté piano/orgue et guitares son clair jouées majoritairement en arpèges (« Mourning Song« , « The Dark Tides« …), le son du piano (« Melancholia » ou « Intra Nox Insomnia« ) et les mélodies renforçant le coté suranné/rococo en phase avec le visuel du groupe (« The Road« ). Les morceaux sont de construction assez simple, sans être trop répétitifs et du coup relativement accrocheurs, tout en visitant plusieurs styles ou courants, allant du presque métal (« Schizophrénia« , « The Reaper’s Hand« ) ou pour le coup les guitares se font plus rageuses au folk (« Angel Song« ) en passant par le progressif (« The Three Circles of Death« ) ou le rock atmosphérique (« Awakening« ). Si les mélodies sont plutôt travaillées et réussies, si le chant est en net progrès par rapport aux démos qui avaient été diffusées par le groupe sur internet en cours d’année, le défaut qu’on pourrait trouver à l’album serait sur la section rythmique qui sans être mauvaise est peu inventive et assez…métronomique…

La cause : des titres composés en duo sans groupe … et probablement des musiciens qui se greffent tardivement sur des sections qui avaient été prévues en programmation. Seul le morceau titre « The Three Circle Of Death » évite ce léger écueil et montre en particulier des lignes de basse plus travaillées, morceau qui offre d’ailleurs un solo de Y Quillet, membre de – Coda -, autre groupe français dont nous avions dit beaucoup de bien dans ces pages il y a quelques numéros. Peu d’autres solos sur le disque, la majeure partie des sections instrumentales étant plutôt construites comme des dialogues piano/guitares ou orgue/guitares. Bref, un premier disque que je trouve très réussi, dans un univers personnalisé original et que je prends vraiment plaisir à réécouter…Reste à passer l’épreuve de la scène… et à confirmer avec un deuxième disque déjà annoncé.

MORRIGHANS – THE THREE CIRCLES OF DEATH

Morrighans - The Three Circles Of Death (2016)

Titre : The Three Circles Of Death
Artiste : Morrighans

Date de sortie : 2017
Pays : France
Durée : –
Label : –

Setlist

1. Melancholia
2. Mourning Song
3. Intra Nox Insomnia
4. The Reaper’s Hand
5. Schizophrenia
6. The Road
7. Angel Song
8. The Awakening
9. The Dark Tides
10. Three Circles of Death
11. Travel With Spirit

Line-up

Fanny Thibert (chant, claviers)
Laurent Wilb (guitare)
Georges-Marc Lavarenne (guitare)
Richard Mantovani (basse)
Hervé Gambonnet (batterie)
Séverine Demmer (claviers)