Mike Oldfield - Tubular Bells III
4.0TOP 1998

Le trip celtique Voyager (1996) ayant reçu un accueil tout juste poli, Mike Oldfield s’en retourna vers le soleil plombé d’Ibiza pour des ambiances plus festives. Nouvelle maison, nouveau départ et quoi de mieux pour fêter la chose qu’une bonne rasade de cloches tubulaires. A la régalade ! Et en voiture pour ce troisième épisode modernisé, computerisé avec bouclettes, loops et sound-system de carnaval – bien loin de l’œuvre fondatrice.

Bien sûr, « Source of Secrets » sauve les apparences (l’extrait technoïde disponible dans l’exécrable compilation XX était pour tout dire ratée) même s’il laisse songeur dans son cocktail de fabrication made in Costa Del Sol. Si de cette rythmique synthétique surgit la guitare planante tant attendue, la suite joue son va-tout pour sauver les meubles : ambiances voluptueuses (« The Watchful Eyes », « The Inner Child »), rock énergique (« Outcast ») et quelques arabesques flamenco du meilleur effet (« Serpent Dream » qui nous rappelle « Taurus 3 »). Mais il faut reconnaître que la source inspirationnelle commençait à se tarir. Malgré son statut de hit potentiel, « Man In The Rain » reste un charmant revival de « Moonlight Shadows ». Futile condamneront les plus critiques.

Heureusement, Mike Oldfield retrouve par instants sa fulgurante inspiration. Du magnifique « Moonwatch » (écho du moonwatcher de Crises ?) au final « Far Above The Clouds », gigantesque émotion musicale qui atteint des sommets de fulgurances inespérées. Sur le fil. Encerclé par une basse au thème tubulaire première génération, la guitare expulse ses derniers accords avec une brutalité esthéte et carabinée. A mi-chemin entre The Songs of Distant Earth et Crises , ce nouvel avatar remplissait partiellement son contrat de suite honorable, hétérogène (les morceaux peuvent aisément être séparés), modernisé et s’apprécie au fil des écoutes, avec ses qualités et ses défauts. Engoncé par l’appétit marketing de Warner, Mike Oldfield cannibalisait l’aspect créatif du projet au profit de l’efficacité. Le résultat tenait assez bien la route pour donner lieu à une avant première enregistrée en présence de l’ancien mentor Richard Branson. Pas de quoi étancher la crise inspirationnelle qui s’éternisait.

MIKE OLDFIELD – TUBULAR BELLS III

Mike Oldfield - Tubular Bells III (1998)

Titre : Tubular Bells III
Artiste : Mike Oldfield

Date de sortie : 1998
Pays : Angleterre
Durée : 46’33
Label : Warner

Setlist

1. The Source Of Secrets (5:34)
2. The Watchful Eye (2:09)
3. Jewel in the Crown (5:45)
4. Outcast (3:49)
5. Serpent Dream (2:53)
6. The Inner Child (4:41)
7. Man in the Rain (4:01)
8. The Top Of The Morning (4:26)
9. Moonwatch (4:25)
10. Secrets (3:20)
11. Far Above The Clouds (5:30)

Line-up

-Mike Oldfield / all instruments
+ Amar / vocals (1-3-10)
– Heather Burnett / additional vocals (7)
– Cara / vocals (7)
– Rosa Cedrón / vocals (6)
– Francesca Robertson / vocals (11)
– Clodagh Simonds / vocals (11)

 

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003. Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre d'ailleurs (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?