Mark Knopfler - Down the Road Wherever
4.0Note Finale

La patte reconnaissable de Mark Knopfler est à la fois son marqueur indélébile pour les amateurs et son frein potentiel pour ceux qui n’ont jamais accroché à Dire Straits ou à ses productions ultérieures (si, si, il y en a) que ce soit avec les Notting Hillbilies, Emylou Harris ou ses nombreuses musiques de film. Avec le copieux Down the Road Wherever (près d’une heure vingt au compteur pour la version deluxe) le guitariste écossais de presque soixante-dix ans (!) joue la tranquillité et confirme son rythme d’un album tous les trois ans entamé avec Get Lucky (2009) – « I’m a slow learner I do everything slow It’s my way, has to be true ». Rien d’étonnant donc à retrouver notre ami là où on l’attend… mais pas seulement ! Quelques toniques funky (« Nobody Does That ») et jazzy (« Slow Learner ») prouvent que Mark Knopfler reste un compositeur de grand talent et un guitariste d’exception. Dès « Trapper », les choses sont en place, les soli nets, précis, inspirés. On retrouve cette solidité qui fait le miel d’un Eric Clapton et que l’on retrouvait également chez J.J. Cale (« Back on the Dance Floor »). La force des braves. Comme avec son band d’origine (quelques éffluves sur « Good on you Son »), le saxophone (de Nigel Hitchcock) trouve ici une place de choix (« When You Leave ») et les accents celtiques restent fortement ancrées dans les mélodies proposées (« Drover’s Road », « One song at a Time ») et l’ami vient même taquiner le jazz ici ou là (« Rear View Mirror ») sans oublier quelques séquences acoustiques dont il a le secret (« Matchstick Man »). Le résultat est un album brillant, solide, qui trace sa route sur une discographie mirobolante. Pourtant, la prochaine étape pour Mark Knopfler ne sera pas la tournée mondiale dores et déjà attendue pour 2019 (peut-être sa dernière) mais la comédie musicale tirée du film Local Hero (1983) dont il avait composé la musique et pour laquelle il a écrit quelques titres supplémentaires ainsi que les textes. La première est prévue à Edimbourg au printemps prochain. Tout un programme !

MARK KNOPFLER – DOWN THE ROAD WHENEVER

Mark Knopfler - Down The Road Wherever (2018)

Titre : Down the Road Whenever
Artiste : Mark Knopfler

Date de sortie : 2018
Pays : Angleterre
Durée : 71’27
Label : Universal

Setlist

1. Trapper Man 6:00
2. Back on the Dance Floor 5:30
3. Nobody’s Child 4:16
4. Just a Boy Away from Home 5:12
5. When You Leave 4:12
6. Good on You Son 5:37
7. My Bacon Roll 5:35
8. Nobody Does That 5:15
9. Drovers’ Road (not on Double LP) 5:05
10. One Song at a Time 6:17
11. Floating Away 5:02
12. Slow Learner 4:34
13. Heavy Up 6:00
14. Matchstick Man 2:52

Line-up

Mark Knopfler – guitars, vocals
Richard Bennett – guitars
Guy Fletcher – keyboards
Jim Cox – keyboards
Ian Thomas – drums
Glenn Worf – upright and electric bass
Danny Cummings – percussion

Guests :

Lance Ellington – Background Vocalist
Beverley Skeete – Background Vocalist
Katie Kissoon – Background Vocalist
Kris Drever – Background Vocalist
Imelda May – Background Vocalist
Nigel Hitchcock – Tenor Saxophone
Tom Walsh – Trumpet
Trevor Mires – Trombone
John McCusker – Fiddle
Mike McGoldrick – Whistle
Robbie McIntosh – Guitar

 

A propos de l'auteur

Fondateur du site AmarokProg en 2003, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Passionné de cinéma(s) et de musique(s), ce qui devrait surprendre toute la communauté, mézigue met à profit ces petites lubies dans son cadre professionnel ce qui ne manque ni de sel, ni de poivre (tout comme ses cheveux diront les moins obséquieux). What else?

Articles similaires