Magic Bus - Phillip The Egg
4.0Note Finale

A l’instar de la DeLorean du doc Emmett Brown, Magic Bus est une machine à voyager dans le temps. Sans remonter en 1955, nous atterrissons ici avec plaisir dans le début des années 70 et l’âge d’or du style Canterbury. Avec ce troisième album, Magic Bus poursuit un chemin démarré en 2010. Dès “Mystical Mountain” le morceau d’ouverture, l’ombre de Caravan plane sur la musique du groupe. La voix de Paul Evans, les instruments dont l’amplification reste légère, non saturée, la batterie plus caressée que frappée, tout nous ramène au Grey and Pink du début de la décennie seventies. Pour autant le groupe avec cet album, Phililp The Egg, ne se cantonne pas à la simple copie des premiers disques de Caravan ou de Camel, mais propose une musique qui va naviguer entre ce style canterburien et un psychédélisme assez sage parsemé de passages folk acoustiques, du moins dans sa première moitié. “Mystical Mountain“, “Fading Light” ou encore le camelienTrail to Canaa“, qu’on croirait tiré de Mirage évoquent les meilleurs morceaux des glorieux aînés. On se laisse petit à petit porter par flûtes et guitares légères, moult claviers analogiques et un tempo langoureux qui est à la fois relaxant et planant…Avec “Zeta” et “Distant Future”, Magic Bus, enclenche la seconde et présente une musique plus psychédélique, aux atours parfois orientaux, la guitare se fait plus acide, plus saturées, les claviers plus inventifs que simples accompagnement pour lorgner désormais vers un style plus Jefferson Airplane,  Westcoast.

J’ai été nettement moins convaincu par “Keppler 22B“, ses bruitages et ses dialogues un peu délirants guitares/claviers en seconde partie (“Zapruder“) et par le final plus énervé (“Myrrh and Honey“) qui ne colle pas à l’atmosphère plus langoureuse générale du reste du disque. Un court titre acoustique, “Kalamazoo“, permet de souffler avant “Yantra Tunnels“, très beau titres aux saveurs orientales épicées, où la guitare de Terence Waldstadt et la flûte de Vivien Goodwin-Darke se parlent, se répondent de manière habile. Ce disque n’invente rien, mais pour les amoureux du style, revisite avec bonheur et respect des ainés un style qui finalement est indémodable car hors des modes.

MAGIC BUS – PHILLIP THE EGG

Magic Bus - Phillip The Egg (2017)

Titre : Phillip the Egg
Artiste : Magic Bus

Date de sortie : 2017
Pays : Angeleterre
Durée : 45’06
Label : –

Setlist

1. Mystical Mountain (8:50) :
– Twelve Kings
2. Fading Light (3:36)
3. Trail To Canaa (5:43)
4. Zeta (4:33)
5. Distant Future (7:10)
6. Kepler 22b (6:41) :
– The Root
– Zapruder
– Myrrh And Honey
7. Kalamazoo (3:30)
8. Yantra Tunnels (5:03) 

Line-up

– Paul Evans / vocals, guitar
– Terence Waldstädt / guitar, backing vocals
– Jay Darlington / keyboards, backing vocals
– Vivien Goodwin-Darke / flute, percussion, backing vocals
– Wihll Mellorz / bass, guitar (7)
– Connor Spring / drums, guitar (7)

 

A propos de l'auteur

Articles similaires